le repas de fête : moment sacré et sacré moment dès l'instant où il est partagé


En France, nous disons Santé ! cela viendrait de l'époque (moyennageuse) où l'on s'empoisonnait facilement (au sens propre comme on sens figuré)

.

Avant de boire, il fallait que les chopes s'entrechoquent pour qu’un peu de boisson passe de l’une à l’autre ; on pouvait ainsi se faire confiance et chacun de crier : à ta santé !

.

On continue de trinquer en cognant son verre contre celui de l'autre , en le regardant dans les yeux mais plus besoin d'en faire transvaser les contenus.


Les premiers chrétiens ne fêtaient pas la naissance du Christ mais seulement sa Résurrection.

La Pâque chrétienne coïncida avec la Pâque juive (Pessah: la sortie d'Egypte)  jusqu'en 325 ; il fut alors décidé au concile de Nicée que tous les chrétiens la fêteraient le premier dimanche après la pleine lune qui suit l'équinoxe de printemps, (on ajouta même un s à Pâque, plusieurs siècles plus tard pour éviter toute confusion avec la Pâque juive)

Mais aujourd'hui, Noël n'a rien à envier à la fête païenne récupérée par la société de consommation .

A cela vient de s'ajouter la crise sanitaire qui nous prive  de nos rassemblements familiaux, jusque dans nos églises...

(cela évite peut-être les règlements de compte de certaines retrouvailles mais nous prive aussi des joyeuses réconciliations)


Chaque fois que nous aimons, chaque fois que nous donnons, c'est Noël ...

Pas de repas festif sans trinquer, et ce, dans toutes les langues  : Prost ! Cheers ! Skol ! Salud ! Prosit ! Tchin tchin, etc….mais surtout sans offrir à boire...

mais ça c'était avant que la pandémie s'en mêle...avec ses RV en visio


Confinement,

déconfinement,

déconfiture,

pas d'pot...

çà ne s'arrange pas aussi vite que prévu...



Noël n'est donc pas un mot que l'on trouve  dans les évangiles; il n'apparaîtra qu'au 12ème siècle et vient de l'expression latine « dies natalis » (jour de naissance) .


Cette naissance,  fixée le au 25 décembre par l'Eglise, a fait oublié les fêtes païennes comme les Saturnales romaines (Jour chômé pour tous ; même les esclaves avaient le droit de participer aux festivités; il y avait à boire et à manger en abondance,  de la musique et des jeux...

.

Nous ne rencontrons Dieu que dans l'émerveillement ; ni la fée électricité ni la trève des confiseurs ne remplaceront l'Esprit de Noël qui continue de souffler : Paix sur la Terre aux hommes de bonne volonté ! et redonne la foi dans les beaux jours à venir en nous rappelant que..

À table !

Dans la Parole de Dieu, la « table » est généralement  symbole de nourriture, de bénédiction et de communion.



Seul à table, l'appétit nous manque ! à deux déjà, la fête peut commencer…


Le Christ a commencé sa mission par un repas en transformant l'eau en vin aux Noces de Cana ; il s'invita chez Zachée, il fut l'hôte de Marthe et Marie et combien d'autres ...ses adversaires le traitaient même de glouton et d' ivrogne, un ami des publicains et des pécheurs.

La Cène, son dernier repas, est ce banquet pascal auquel nous sommes invités, chaque fois que nous en faisons mémoire dans une messe.

C'est d'ailleurs quand ils s'attablèrent avec Lui et que Jésus rompit le pain, que les pélerins d'Emmaüs, qui fuyaient Jérusalem après sa Crucifixion,  le reconnurent .

La première crèche, nous la devons à François d’Assise  qui voulait reconstituer l’histoire de la Nativité dans son village de Grecchio (qui serait à l’origine du mot “crèche”) ; tous les villageois vinrent voir la crèche vivante et assister à la Messe de Minuit.


Noël n'a pas été tout de suite cette fête populaire qui fait désormais partie de la tradition, comme la crèche qui continue de soulever bien des protestations depuis que la laïcité s'en est émue et  l'a exclue  de la place publique.

On raconte qu’ils étaient si nombreux, avec leurs cierges et leurs lanternes, que le bois était éclairé comme en plein jour. La Messe fut dite au-dessus de la mangeoire qui servait d’autel et la tradition se perpétra, tant l’émotion de ce moment et le sermon du saint fut intense ...

Cette date marque surtout le retour de la lumière car au solstice d'hiver, les journées se rallongent à nouveau ...un choix très symbolique qui nous permet de célébrer ensemble ce jour là..

Vous n'êtes pas catho ?  

ce n'est pas grave, personne n'est parfait

Gloire à Dieu et

Paix sur la terre aux hommes,

qu’il aime !

(pas aux hommes qui l'aiment,

ni aux hommes qu'il aime,

mais notez la virgule : aux hommes, qu’il aime !

Il aime tous les hommes …

...  

le'khaïm ! en hébreu (à la vie...)  disent les Juifs en levant leurs verres ; ce qui est une façon de continuer d'espérer et de croire à la toute puissance de la Vie !

.

Au-delà de l'existence, c'est de vie spirituelle aussi dont il est question



Vous l'avez peut-être oublié mais nous nous préparons à fêter un anniversaire ! et quel anniversaire ...



A VOTRE SANTÉ !

Un anniversaire qui peut être aussi le nôtre, le tien.... inlassablement,

Noël après Noël, jour après jour,

Dieu frappe à ta porte et te demande à naître en toi.

Dans cette période qui nous met entre parenthèses, les liens se perdent un peu et les nouvelles technologies nous éloignent, malgré tout, les uns des autres car la communication  à distance ne remplacera jamais un repas en famille. Toutes les  familles sont  différentes et ne se ressemblent pas mais ce qui rend  la famille essentielle est avant tout le sentiment d’appartenance et d’amour

redoutent cette période qui les rend nostalgiques.

Noël reste l'occasion  de se créer des souvenirs,  et de stocker les meilleurs pour les jours "sans"... car le meilleur de tous les cadeaux autour de n'importe quel sapin de Noël, c'est la présence d'une famille heureuse tous enveloppés l'un dans l'autre.

incontournable pour se retrouver et  partager des moments "ensemble".

Ceux qui en sont privés,  

ou qui s'en privent


Notre cocon familial a une grande influence sur nos vies et nos façons d’interagir avec les autres, c'est pourquoi il est important de maintenir le lien avec la famille ;

Noël est le temps privilégié que la tradition a rendu


.