ABBA...PAPA !

vous avez reçu un Esprit qui fait de vous

des fils ; et c’est en lui que nous crions   

‘‘ABBA ... PAPA’’ !

c’est ainsi que Jésus appelait son PÈRE, en arameen,  et qu’il nous a appris à prier...

Notre Père à tous !

Avant de suspendre le CLINDIEU pour l’été... une pensée particulière pour la FÊTE DES PÈRES,

à nos pères respectifs, mais aussi  pour

nos prêtres, nos pères dans la foi, en cette période d’ordination...


Mais d’abord, pourquoi appeler Père

un prêtre qui s’est engagé à rester célibataire ?

Le Monsieur l’ABBÉ d’autrefois, issu de l’arameen ABBA, est devenu Mon père, ou Père, tout simplement. Comme on dit, Docteur à son médecin, Maître à son avocat , au Rabbi (Maître), de nos frères juifs, nous avons préféré Père qui situe la relation que nous entretenons avec lui.




Il faut , disait Paul, qu’il soit libre de "s'occuper des affaires du Seigneur" ; Le prêtre, qui a choisi de vivre le célibat à l'exemple de Jésus, acquiert par son célibat une paternité spirituelle. 

Être prêtre n’est pas un métier, c’est une vocation !

mais si l’on tient compte des multiples tâches qui l’attendent , on peut dire  que  la vocation, c’est d’avoir pour métier sa passion (Stendhal)


La formation


C’est pourquoi,  le futur prêtre est invité non seulement à s’instruire au plan théologique mais aussi à réfléchir au sens de sa vie, à sa mission, à discerner ce qui est important de ce qui l'est moins...

(6 ans de prépa minimum au séminaire...)



Où les saint sont passés, Dieu demeure...

Mais c’est un séminariste peu doué pour l’étude*

Jean-Marie Vianney, curé d’Ars, qui sera nommé saint patron de tous les curés de l'Univers par le pape Pie XI, pour la sainteté de sa vie et l’attachement et l’admiration que lui portaient ses paroissiens


(* fils de paysan, n’ayant pu s’instruire que très tard, c’est dans une grange - révolution oblige -qu’il fait sa première communion  lors d’une messe clandestine, célébrée par un prêtre réfractaire)


entrer dans les ordres... c’est aussi entrer dans notre désordre

Frère Aulien du séminaire des capucins, ordonné prêtre, a confié en ligne ses premières réactions ilustrées ...


QUAND JE DÉCOUVRE VOS #JEUDICONFESSION SUR TWITTER

QUAND ON ME DEMANDE ENCORE SI SISTER ACT EST MON FILM PREFERE ...

QUAND J’ARRIVE ENFIN À REPASSER CORRECTEMENT MA SOUTANE

QUAND J’ÉCOUTE L’HOMÉLIE D’UN SÉMINARISTE DE 1ère ANNÉE

QUAND ON ME DEMANDE SI LE VOEU DE CÉLIBAT ME FAIT PEUR

La sexualité des prêtres , sujet de moquerie récurrent


Si le célibat n’est pas explicitement imposé par les Évangiles, dès l’origine, la chasteté et , mieux encore, la virginité, signe de pureté,  étaient valorisées pour éviter

les passions qui éloignent du divin et compromettent la

paix intérieure.

mais les prêtres catholiques n’ont pas toujours été

célibataires ! les apôtres pour la plupart ne l’étaient pas ; l’Église accepta même longtemps des prêtres mariés ...

Tartufferie pour les uns,

volonté pour l’Église d’une réforme morale du clergé

Le célibat des prêtres fut aussi un choix historique.

Ce n’est qu’à partir du XIIème siècle, que laïc ou clerc, mariage ou célibat, il fallut choisir ; les clercs seraient désormais ‘’mariés’’ à l’Eglise *.


d’où la précaution d’un âge dit canonique dans l’entourage proche du jeune prêtre pour lui épargner les tentations de la chair :



le canon (ou la règle) imposait que la ‘’bonne du curé’’ ait dépassé la quarantaine (et 50 ans au 17°siècle selon Bossuet)



C’était un âge où une femme était alors jugée HS parce que trop vieille

Comment ne pas soupçonner des clercs, détenteurs d’une autorité morale, de transiger avec des règles qu’ils se sont eux-mêmes imposés et, surtout, qu’ils imposent aux autres.


*( en Orient : quand on est prêtre, on ne peut plus se marier mais il existe des églises orientales unies à Rome dans lesquelles on ordonne prêtres des hommes mariés, par exemple des églises de rite byzantin, ukrainien, maronite ...Il en est ainsi dans beaucoup de pays du Moyen Orient. Il y a environ 5000  prêtres orientaux catholiques mariés.)


Le célibat mais surtout la débauche et la corruption d’un certain clergé qui s’enrichissait avec l'argent des fidèles (commerce des indulgences*)  finit par jouer un rôle non négligeable dans les idées de la Réforme qui voulaient remettre les pendules à l’heure ...


Le protestantisme profita de l’invention de l’imprimerie pour les propager avec des textes bibliques traduits en langue vernaculaire (dans la langue du pays)

Martin Luther  s’y opposa en témoignant du sérieux d’une vie sexuelle féconde dans sa vie maritale et parsa nombreuse progéniture

*À la fin du XVe siècle, les indulgences étaient devenues le moyen en vogue pour réduire son passage au purgatoire après sa mort.  Dès que l'or tombait dans la sébile, l'âme échappait du

purgatoire !  À chacun ses marchands du temple !

Dire que, c’est seulement la perte de crédibilité de l’Eglise qui avait favorisé cette scission, serait vouloir négliger, comme toujours, les facteurs économiques et politiques

( en Allemagne, notamment, l'empereur Maximilien utilisa l'idée de réforme

contre le Pape pour réaliser autour de lui l'unité nationale.. Cette Église

catholique toute puissante, qui continuait par ailleurs à condamner l’usure (et

donc les profits bancaires), n’était pas du gout  des banquiers et des nobles qui

louchaient sur  ses immenses biens fonciers... )

Le sexe, n’a-t-il pas été d’abord l’affaire de Dieu ?



Bibliquement parlant connaître l’autre désigne bel et bien une relation sexuelle et c’est par la circoncision du sexe masculin que Dieu fit le signe de sa consécration



même les psaumes s’en font l’echo … toute la chair frémit à l’approche de Dieu : « La nuit même mes reins m’instruisent... Oui, mon cœur se réjouit et ma “gloire” jubile…» le Cantique des Cantiques est une véritable célébration de l'amour érotique situé en plein coeur de la Bible,




Puisqu’il peut se traduire par le miracle de la vie, la naissance d’un enfant, l’acte sexuel ne peut être mauvais en lui-même...  c’est l’engagement et le don de soi qui se jouent dans le rapport sexuel qui peut l’être !




moins facile avec le test ADN aujourd’hui

Encore faut-il gérer le rapport tumultueux qui va de la sexualité à la luxure, du sexe au sacré, du corps à l'esprit.  

POUR OU CONTRE LE CÉLIBAT DES PRÊTRES

La norme, dans notre société, est celle du couple, voire du mariage. Même s’il n'y a jamais eu autant de célibataires qu’aujourd’hui, le célibat dérange et celui  des prêtres est donc suspect ...

Mais  aucune étude sociologique ou psychologique n’a prouvé que le célibat conduisait à des déviances. Les abus sexuels, notamment, ne sont pas plus importants chez les célibataires (et  donc, il n'y a pas plus de pédophiles parmi eux).

Il n’est pas question de dédouaner la responsabilité de l’Eglise dans ces affaires mais il ne faut pas non plus focaliser ce problème sur la seule Eglise catholique...


On sait, parmi les plusieurs milliers d’agressions sexuelles répertoriés en 2000 (chiffres du Service National d'Accueil Téléphonique pour l'Enfance Maltraitée), que  75% d’entre elles étaient des cas d'inceste (autrement dit la majorité des abus sexuels ont lieu au sein de la famille).



-      c’est parce que tous les prêtres seraient homosexuels ...

Oser le prétendre (et même faire

l’amalgame avec la pédophilie) est

aussi ridicule que de prétendre

comme en Iran et en Tchétchénie :

il n’y a pas de gays chez nous !


Homo ou hétéro, l’exigence pour tout

chrétien est de vivre dans la chasteté hors

mariage ,

les époux en restant fidèles, le prêtre en se

refusant des relations sexuelles ...  




- Autoriser les prêtres à se marier résoudrait la crise des vocations !

-  Le célibat serait la source ou la cause d’un déséquilibre affectif


dans une société hyper-sexualisée, le célibat est sans doute plus difficile à vivre qu'auparavant  

mais cela n’entraîne pas la

chute des vocations.


La crise des vocations existe aussi chez les popes orthodoxes  comme chez les pasteurs protestants qui peuvent se marier

et chez les médecins et d’autres professions ... non concernées par cette question.

CLIN DIEU  

Mais il y a un temps pour tout : planter et arracher, démolir et bâtir, se lamenter et sauter de joie…. (l’Ecclesiaste).

l’Homme pense et Dieu rit, dit le proverbe juif


Le chrétien ne peut s’arrêter au Vendredi Saint et la mise à mort sur la croix sans oublier que l’évangile est le triomphe de la résurrection, la victoire du bien sur le mal, la célébration du rire de Dieu ! Comment être dans la joie et l’allégresse de la Bonne Nouvelle en étant des cathos coincés ?  

Il ne s’agit pas d’être insouciant et imperméable aux malheurs du monde autour de nous. (Malheur à vous qui riez maintenant, car vous mènerez deuil et vous pleurerez . Luc 6 : 25)

Le rire comme celui du sage Rachi est souvent  mêlé de pleurs et de soupirs … mais il est avant tout libérateur !


Le sens de l’humour, pas la rigidité : la rigidité est un obstacle. Derrière toute rigidité se cachent des problèmes.

(Pape François)


... ce qui suit n’est , bien sûr,  que ce type de cauchemar que nous avons tous eu la veille d’un examen  (tout nu, bégayant ou  ne

pouvant émettre aucun son... bon courage aux futurs bacheliers)

Un cure... n’est pas une sinécure !


POURQUOI MOI ?

Comment savoir si on est appelé à devenir prêtre ?

la réponse est déjà dans ta question, si tu te la poses


... reste à  ne pas se décider sur un coup de tête.!

mais Dieu choisit « ceux qu’Il veut » (Mc 3, 13).

les apôtres n’ont pas été choisis parce qu’ils

étaient meilleurs que les autres et

ils ont suivi le Maître sur un coup de coeur !

(comme d’ailleurs tout chrétien finit par le suivre vraiment

en repérant ses clins dieu ...)



Bonne fête à nos pères dans la foi !


ceux qui nous ont engendrés dans l'Esprit en nous apportant l'Evangile

de Jésus-Christ et en nous baptisant en son Nom et ceux que le Père

Céleste va investir prochainement du sacerdoce de son Fils... (avec une dédicace spéciale pour TANGUY, notre diacre...)


et bien sûr, pour tous

les papas ...

le CLINDIEU reprendra  à la rentrée ( si Dieu veut ...)

pour s’inscrire ou se désinscrire :clindieu.com@gmail.com


CLIC sur l’étoile pour revoir les CLINDIEU précédents .

MERCI (et pardon) aux talentueux humoristes auxquels j’emprunte les dessins qui ne sont pas responsables des textes des bulles et à tous ceux qui relaient ce Clin Dieu depuis... oups ! quand on aime on ne compte pas...



opposition au célibat des clercs et protestantisme ...