(placeholder)
(placeholder)
(placeholder)
(placeholder)

Il apparaît autant que nous le laissons transparaître;

Il est inutile de le démontrer :

il s'agit de le montrer

(Maurice Zundel)

Il n'a que nos mains pour faire son travail et nous sommes peut-être la seule Bible qui se lit encore,  le dernier message de son Fils, écrit en actes et en paroles...

.

Qui nous ? ceux qui croient en Celui qui est la source de toute vie et voient dans  chaque élan de solidarité, chaque geste de confiance, d'amitié et de générosité  le clin d'oeil de son Amour, mais ...

mais times flies et c'est déjà la rentrée !

O temps suspend ton vol ...

nous aimerions prolonger cette trêve de l'été ! Drôle d'été pourtant, pendant lequel certains triment sous une chaleur accablante, baillonnés et inquiets de leur avenir  tandis que d'autres se bouchent les oreilles, éteignent la télé et referment les volets sur la misère du monde pour ronronner à l'ombre d'un soleil insolent ...

Spectacles de désolation, incendies dévastateurs, conséquences économiques désastreuses, foules au bord du burn out,  contractions climatiques dont on se demande de quoi va accoucher notre planète ...  

La parenthèse estivale se referme sur des débordements de violence qui révèlent une exaspération à fleur de peau mais ce n'est pas encore la fin du monde même si l'état de notre bonne vieille Terre est préoccupant. L'homme est-il meilleur ou pire qu'avant ?



et était-ce vraiment mieux avant, comme

le répètent les nostalgiques d'un passé

dont la mémoire sélective n'a retenu que

le meilleur et filtrer les évènements positifs ?

Ce n'était pas l'avis du philosophe et

optimiste Michel Serres qui nous a

quitté l'an passé. (Même si ne pas être en guerre ne signifie pas la paix)

On ne souhaite pas la paix, on la fait et on la donne aux autres. Mère Teresa

Alors oui, on peut s’interroger, sur cette rentrée, se demander si la pandémie va changer  quelque

chose , si cette épreuve peut avoir raison de notre système consumériste  qui empoisonne la justice sociale et semble nous tenir sous sa dépendance,

.


Alors oui, mais non, qu'avons nous à attendre de chamboulements institutionnels si la plupart des hommes sont toujours prêts à en découdre pour affirmer leurs droits mais oublient leurs devoirs  par une attitude  irresponsable et revancharde

.

Alors oui mais non, si l' homme n'a pas changé , le chantier de notre humanité avance (lentement mais surement) et, aujourd’hui , plus qu’ hier et bien moins que demain, la priorité est de vivre (ensemble) et non de survivre (dans le chacun pour soi) ...

.


Rien de nouveau sous le soleil  !

disait déjà l'Ecclésiaste...

C'est ce que déclara Salomon  au soir de sa vie :

Tout est vanité

ce qui a été, c’est ce qui sera, et ce qui s‘est fait, c’est ce qui se fera, il n’y a rien de nouveau sous le soleil”.

Ce sage entre tous les sages  était-il  à ce point désabusé ?

Il trouvait bien sûr, futile et vain, cette recherche égoïste et effrénée de gloire et de plaisirs chez l'homme alors qu’il se sait condamné à mourir  mais surtout son manque de foi. et de gratitude.

.

L'homme qui n'est jamais satisfait et ne s' étonne plus de ce qui lui est offert tous les jours, est dans le moi, moi, moi ; il ne sait plus dire merci et pense que tout lui est dû.

Ses parents ont-ils essayé de lui fixer des barrières et de l'initier au partage ? lui ont-ils enseigner comment vivre ? ou seulement appris à gagner sa vie ... c'est ce que  Dieu  fait en bon Père pour ceux qui l'écoutent.

.



joie de croire et de donner de soi ! rien ne change mais tout change !


Si "Dieu" a créé l'homme à son image ...  ne la cherchons pas dans le reflet d'un miroir mais d'abord dans le don d'une nature généreuse qui ne nous a pas encore livré tous ses secrets

et de cette Vie, née d'une seule unité qui

se serait divisée en 2, puis 4, puis 8, etc (l'AMOUR ne s'appauvrit pas en se

donnant, il se multiplie) et nous laisse

penser que la dégénérescence de nos

cellules, appelée vieillesse , ne serait pas inexorable.

.

Les observateurs de certaines méduses, que l'on dit immortelles, en restent médusés.

"Dieu" est lumière et cette Lumière divine baigne toute la création qu’elle soit minérale, végétale, animale et humaine ...

« Vous êtes la Lumière du Monde » dit Jésus,  

parce que nous la recevons tous, mais elle ne brille à travers nous que si nous la laissons passer à la manière des saints comme à travers les vitraux de nos églises… comme l'amour brille dans les yeux des amoureux

.

C'est même ce qui a du inspirer à Salomon  ce magnifique chant érotico-poétique, le Cantique des cantiques,  qui aurait pu scandaliser mais qui a trouvé sa place dans la Bible  parce qu’au-delà de l’amour sexuel, il célèbre cette merveilleuse histoire d’amour entre le  Créateur et sa Créature.`

.

Deux «êtres» se cherchent, se caressent, s’étreignent, comme le profane et le sacré s’entrelacent pour raviver le désir et l’envie de croire que l’Amour est le plus fort ! plus fort que la mort...





Dans le Coran, les juifs et les chrétiens sont désignés comme les «gens du Livre»

mais  le christianisme est avant tout la rencontre  d'une personne :

Jésus Christ, leVerbe qui s'est fait chair,

notre frère ainé

Pour comprendre «Dieu» dit Saint Augustin, il faut lire la Bible et la création ...

Nos cinq sens et même notre imagination ne nous révèlent rien d’autre que l’action du divin sur nous, et d'abord ce qui est visible, olfactif, auditif, gustatif, tactile … mais pas son essence elle-même

.


.


N’ayez pas peur !

répète souvent la Bible (quelques 365 fois,

autant qu’il y a de jours dans l’année...

ce n’est pas pour rien)

Dieu est près de vous

mais c'est nous qui sommes loin de lui.

Laissez Dieu être Dieu en vous. (Maitre Eckhart)

C’est dans les failles de nos vies que l’Amour s’engouffre et vient surprendre les semeurs eux-mêmes quand d'un coeur de pierre Il peut faire un diamant !


Quand l’humour vient au secours de la sagesse

Combien de doutes nous assaillent quand la  récolte est  brûlée par la sécheresse des coeurs qui ne puissent être balayés par une pluie de grâces à laquelle on ne s’attend plus ...


et nos meilleures"armes" sont la patience et le temps.

Qu'il soit dicté par la sagesse ou à défaut avec humour, un sourire n'est-il pas désarmant  ?

explosion du port de Beyrouth dans un Liban

en pleine banqueroute  soufflé comme le port

de Tianjin en Chine il y a quelques années et

l'usine AZTde Toulouse, à cause de la

corruption ou de la négligence coupable des dirigeants : .

Alors, oui mais non, il faut apprendre à gérer sa colère même si les évènements  la justifient car elle nous entraine vers le bas si elle n'est pas aussi sainte que celle de Jésus renversant les tables  (mais sans toucher aux marchands du Temple) ;  la colère engendre la colère, la haine et le désespoir.

Notre corps est une vraie galaxie avec des millards de cellules qui communiquent entre elles, où chaque cellule a sa mission ; une vraie perfection; et pourtant :Tu es poussière ... et cela se confirme, puisque  26 éléments chimiques sur les 92 identifiés de la croûte terrestre, le corps humain serait littéralement de la même composition que la Terre.

.

Prendre soin de son corps et bien le nourrir, c’est donc prendre soin de soi et la première des écologies.

.

Prendre soin de son esprit et le nourrir de pensées positives, c'est l'aider à supporter les épreuves de la vie sans nous en effrayer comme un payson s'adapte aux caprices de la météo ; la rigueur de l’hiver ne doit pas nous faire oublier qu’il prépare en sourdine le triomphe du printemps.

.


L’Eternel a fait de ses enfants des jardiniers

Dès la Génèse, Il nous a confié cet Eden que nous avons souillé mais qui est toujours celui que nous foulons sous nos pieds et qui refleurit à chaque geste d'amour.

.

Mon Royaume n'est pas de ce Monde dit Jésus  parce que notre Monde n'est pas encore le sien... mais ce n'est pas en laissant le nôtre devenir un enfer ou en rêvassant à un Paradis ou à un 7ème ciel, que nous le construirons et que nous donnerons à nos enfants les moyens d'en achever la construction...

L'homme est pour beaucoup dans les dérèglements de sa nature (sa santé) et de son environnement alors qu'il est doté d'intelligence et d'imagination plus que toute autre espèce...

.



Même si cette poussée d'adrénaline dope nos forces et même s'il est salvateur de libérer un peu la pression, il nous faut apprendre à  répondre à l'adversité sans la laisser nous aveugler et sans chercher à entrer en compétition.

.

Nos ennemis ne sont pas ceux qui nous haïssent, mais ceux que nous haïssons ou qui nous font peur

.


Cette peste d'alien qui nous a obligé à nous terrer comme des rats,  attend, peut-être, qu'on baisse la garde et les masques pour redoubler ses attaques... des catastrophes  s'enchainent ...

Nous devons être d’infatigables semeurs d’espérance, sans nous préoccuper du terrain quand bien même il serait de plus en plus bétonné pour se rendre imperméable à la compassion …


Jésus le disaient de certains docteurs de la Loi comme il pourrait le dire aujourd'hui de ces mauvais pasteurs qui ne s'intéressent aux moutons que pour le gigot...

Observez donc et faites tout ce qu’ils vous diront, mais ne faites pas ce qu’ils font, car ils disent ce qu’il faut faire et ne le font pas...