Jésus qui ?

21 siècles après JC, Jésus nous pose cette question par disciple interposé  :


QUI SUIS-JE POUR TOI ?

une légende ?  un placebo pour tromper ton vide  existentiel ?  l’opium du peuple ?  ou la

sève de ta  vie , ce sourire intérieur qui

fait battre ton coeur plus vite

et le rend

capable

d’aimer  ?


Vous avez remarqué ? les congés de Toussaint, Noël et Pâques sont rebaptisés congés d'automne, d'hiver, et de printemps…on dit Joyeuses Fêtes et plus Joyeux Noël…

Les saints ont disparu des éphémerides de Fr2 et Fr3 (moment météo) , etc, etc

Mais peut-on prétendre faire

évoluer notre civilisation et

laisser les jeunes dans

l’inculture, humainement et religieusement ?

La religion est une affaire privée, soit !  mais ceux qui luttent contre la religion en général et le catholicisme, en particulier, en croyant éradiquer ainsi un obscurantisme religieux, se trompe d’ennemi.

Révisionner la

mémoire collective,

gommer tout ce qui

s’appuie sur la religion,

brouiller les repères,  

manipuler les symboles,

désinformer en sortant de son

contexte la petite phrase soi-disant

assassine pour décrédibiliser ...

(le Pape par exemple qui aurait dit qu’il fallait envoyé les homosexuels en psychiatrie - CLIC sur l’image) - c’est aussi occulter les références culturelles qui permettent de savoir d’où l’on vient , qui aident à savoir où l’on en est et où l’on va.  

L’homme a besoin de s’ancrer dans une histoire familiale et de connaître ses racines.  

Les origines et les croyances de nos ancêtres, qui

n’ont pas été tous gaulois, n’empêcheront pas de

construire une identité

nationale si nous éduquons

nos enfants  à partager des

valeurs humaines qui

s’enrichissent de nos

différences.



Mais ce qui est ‘’en marche’‘pour l’instant c’est surtout la déchristianisation de la France.

Puisse cette sécularisation et notre confrontation à l’athéisme nous obliger à approfondir notre foi et ... à la dépoussiérer pour rester chrétien dans un monde qui ne l’est plus !



D’après les sondages, les français s’identifient majoritairement chrétiens/cathos mais zappent la messe dominicale et attendent surtout de l'Eglise qu'elle sacralise les grands moments de la vie

et qu’elle demeure une conscience humaniste capable de pallier aux injustices sociales par ses institutions charitables ..

sans se mêler de leur sexualité !

On ne peut donc faire l’économie de la question : - a-t-on seulement des preuves que Jésus ait existé ?

Inutile de chercher la réponse sur Google ... le Nouveau Testament n’est pas un acte notarié.  



Jésus n’a rien écrit de lui-même, c’est vrai ! Il a d’abord été connu à Nazareth comme le fils de Joseph le charpentier et de Myriam

(Marie) , un couple de juifs pratiquants.


Ses premiers disciples allaient comme lui à la synagogue et c’est pour se moquer d’eux qu’on les a d’abord appelés les christiens (puis les chrétiens) quand ils se rassemblèrent en petites communautés fraternelles en mettant tous leurs biens en partage ...drôles de cocos !



les pierres crieront !


On pourrait bien sûr

évoquer les dernières

découvertes archéologiques

qui accréditent l’existence

de lieux et de personnages cités dans les évangiles,  

ou souligner dans les anciens récits, de source non chrétienne, les passages qui citent l’existence de ce Jésus et son

Il y a eu un avant et un après JC ..

La Résurrection de Jésus marque la fin d’un monde, notre monde, et annonce l’avènement d’un monde nouveau dans lequel :

on ne peut devenir HUMAIN

que les uns avec les autres,

les uns pour les autres

mais jamais les uns contre les autres

Les cathos, qui se disent cathos mais ne le sont pas toujours, apportent de l’eau au moulin des critiques...  car ce qui dérange,  c’est l’impact historique du christianisme depuis plus de vingt siècles et son influence indéniable sur notre démocratie qui lui doit ses références éthiques et morales !





Comment l’expliquer sur une fausse bonne nouvelle (on dit fake news aujourd’hui) ?  

à commencer par  nos calendriers qui ont marqué sa naissance (quand bien même Jésus serait né quelques années avant lui-même et probablement pas à Noël ...)


des calendriers qui fêtent depuis plus de 2000 ans tous les saints connus, et nous offrent la plupart de nos jours fériés

sans parler de toutes ces rues, ces villes, ces lieux, ces produits du terroir qui en font mémoire que l’on s’empresse de débaptiser dès qu’on le peut.

Les chrétiens ne recherchent pas le martyr en rendant un culte

à un homme à moitié nu cloué sur un poteau de torture ; la lutte

contre le mal et la souffrance est même une grande tradition chrétienne (les hôpitaux furent d'abord des maisons de la charité et des "hôtel-Dieu")

        Si les premiers disciples de Jésus se réunissent dans les catacombes (ancêtres de nos cimetières, du grec dortoir) ce n’est pas par masochisme mais pour faire mémoire de la Résurrection du Christ qui prélude à la nôtre, dans des messes clandestines, à l’abri des persécutions

C’est pourquoi le Catholicisme romain

préférera ( voire imposera) l’inhumation ;

choisir l’enterrement c’était honorer ce

« temple de l’Esprit » qu’est notre corps

(1 Cor 6.19-20) alors que la crémation puise

son origine dans le paganisme.

La mission des chrétiens  est de transmettre l’ évangile,

qui est la Bonne Nouvelle de la Résurrection... poussière

nous retournons à la poussière, mais n’étions-nous pas nés de poussières d’étoile ?

et  ce que la Bible disait déjà, notre ADN l’a confirmé : chacun est unique !

cela ne le rend-il pas précieux ?.

C’est pourquoi les chrétiens se doivent de respecter l’AUTRE et de mettre

en actes cette folle idée de l’AIMER...


La PAIX est à ce prix pour celui qui croit au ciel comme pour celui qui n’y croit pas ..

Jésus a fondé l’Eglise mais il a toujours été anti-clérical quand les actes des clercs parlent si forts et si mal que l’on n’entend plus la Parole de Dieu dans ce qu’ils disent

Les rebondissements de l’Histoire ont fini par faire du christianisme une religion officielle qui allait servir de nombreuses ambitions  politiques ou économiques, mais ce n’est pas ce qui motivaient, motivent et motiveront les disciples de Jésus  ; les perversions et les erreurs tragiques qui ont pu être commises n’ont rien de chrétien ...

À Qui, tant d’hommes et de femmes

continuent-ils de consacrer leur vie ?


Pour Quoi  tant de martyrs *?

s’il est déjà difficile de mourir pour ce que l’on croit juste, personne n’est prêt à mourir pour un évènement que l’on sait être faux.


* (MARTYR, issu du grec, veut aussi dire TÉMOIN )

le christianisme a-t-il échoué ou traverse-t-il sa crise d’ado ?


Si Jésus s’est fait le frère de tout un chacun,  c’est pour nous inviter à devenir les vrais fils de ce Dieu, ABBA, dont nous n’avons rien à craindre si ce n’est de décevoir sa tendresse et sa compassion .

Il a transformé trop de coeurs endurcis,  inspiré trop d’artistes et  d’ouvrages, sanctifier trop de vies, pour occulter l’extraordinaire élan spirituel et bénéfique du christianisme dans la construction de notre Humanité.


Jésus ne s’adresse pas seulement aux croyants ou à quelques mystiques, ce rêve de fraternité est toujours d'actualité.

"il faudra leur dire...." et le réaliser ce rêve

Le christianisme nous rappelle surtout comme l’ange de l’annonciation à Marie que

rien n’est impossible à Dieu...  il n’y a pas de fatalité !


Les neurosciences, qui ne cherchent pas à prouver l’existence d’une entité surnaturelle, nous éclairent de plus en plus  sur l’impact de la spiritualité  sur notre esprit ainsi que sur  notre santé physique et émotionnelle.


Je t'ai cherché longtemps. Je t'ai cherché partout. Je te croyais dehors…

Tu étais au-dedans. St Augustin


le savez-vous ? la plasticité de notre cerveau  nous donnerait la possibilité biologique de modifier des tas de dysfonctionnements  et de blocages !!! et de permettre un perpétuel remaniement de nos neurones jusqu’à ...

s’auto-guérir !



Un certain Jésus dit le Christ,  ne se lassait-il pas de dire à ceux qu’il venait de guérir :

                                                   ta foi t’a sauvée !

Il était une foi ...

extraordinaire charisme.. mais le temps et le sable ont effacé et englouti trop de vestiges pour que ces traces puissent émouvoir autrement que dans des fictions à grand spectacle au cinéma.

mais

Heureux ceux qui n'ont pas vu, et qui ont cru!

(Au XIX° siècle, les anticléricaux avaient pris l'habitude de se faire incinérer. mais en 1963, le Vatican a autorisé la crémation à condition qu'elle ne soit pas choisie pour des raisons contraires à la foi chrétienne. Dieu n’est-il pas  capable de ressusciter tous les individus qu'il a créés, qu'ils soient noyés ou brûlés ?! )


J.C n’était ni un fou, ni un

faux-prophète, encore

moins un gourou ou l’un de

ces tyrans qui se servent de la religion pour prendre le

pouvoir : il n’en a pas voulu ...



EXODE DES CHRETIENS :

(CLIC SUR LA CARTE POUR L’ AGRANDIR)


De nos jours, les mouvements extrémistes se vengent sur les chrétiens d’Orient des

occidentaux et des régimes colonialistes auxquels ils les ont assimilés. Ils sont l’objet d’une persécution qui veut les déloger de leurs pays d’origine (qui vont se retrouver privés de leurs artisans de paix...)

( violents attentats contre les églises, villages entiers brûlés au Nigéria et en Irak,

drame des yézidis, chrétiens assassinés, égorgées comme ces martyrs en Libye, en Éthiopie ...)  

Pour ceux qui voudraient méditer davantage sur ce révolutionnaire :

CLIC sur les images du clindieu archivé (1 et 2) sur le même thème