JOUR J ...

qu’as-tu fait de ton frère ?

Voilà ! nous y sommes. C’est le jour J, celui du Jugement dernier !

Tous les murs sont tombés !

Plus rien ne peut plus nous séparer...  

il n’y a plus ni croyant ni incroyant, il n'y a plus ni homme ni femme car tous nous sommes UN dans le coeur de l’Eternel !


Tous ?  Pas si vite !

le tapis rouge ne se  déroule

que  devant les bénis du Père , ceux qui ont été jugés sur l’amour qu’ils auront eu les uns pour les autres ...

FAUT SAVOIR  ! DIEU AMOUR

ou DIEU QUI PUNIT ?



’’il séparera les hommes les uns des autres, comme le berger sépare les brebis des boucs ...

Et ils s’en iront, ceux-ci au châtiment éternel, et les justes, à la vie éternelle.‘’

Comment ne pas frissonner au récit de ce tri cauchemardesque ?


Mais il ne s’agit  ni de l’enfer nazi (l’horrible tri des familles juives  à l’arrivée des trains dans les camps

de la mort ! (*) ni de l’enfer de la guerre, ni l’enfer des purifications etniques, ni celui d’un esclavage qui perdure aujourd’hui;  des enfers bien terrestres ceux là !


Le MAL s’est manifesté sous bien  d’autres formes dites inhumaines depuis que le monde est monde mais c’est l’Homme qui a été l’exécuteur de ses basses oeuvres...


(*)« Aussitôt on sépare les hommes des femmes et des enfants et commence la plus terrible des « sélections » faite par un « médecin » SS : seuls auront droit d'entrer dans le camp les adultes en bonne santé apparente âgés d'environ 18 à 35 ans... les autres ... sont destinés à être immédiatement exterminés et sont dirigés, en camion, vers les chambres à gaz. »

Nadine Heftler : Mon arrivée à Birkenau, « Après Auschwitz »

Paradoxalement ce récit est de celui de la VIE qu’un père aimant  veut nous donner en abondance

« Je prends plaisir, non pas à la mort du méchant mais à ce que le méchant revienne de sa voie et qu’il reste bel et bien en vie »

Notre Dieu est un dieu sauveur,

pas un Dieu de vengeance.


Même la Loi du Talion légiféra pour que la punition ne dépasse pas la faute ; oeil pour oeil, dent pour dent.


Pourquoi une éternité de souffrance pour une vie si limitée ?

Pour qui l’enfer ?

pour les athées ? à aucun moment de ce récit Dieu ne réclame une certificat de baptême ou de circoncision ...

Il n’y comptabilise pas, non plus, les chapelets égrenés ou les mantras si notre vie a été le démenti de nos prières.


Seuls ceux qui n’ont pas détourné les yeux et tendu la main à  leurs frères en difficulté ont grâce à ses yeux.


L’incarnation de l’Amour n’a pas cherché à fonder une religion ; le Christianisme est  une histoire d’amour, pas une liaison fatale.



pour les méchants ?

Nous nous excluons nous-mêmes de l’amour de Dieu en bravant ses interdits ( tu ne voleras pas, tu ne tueras pas...etc)

« Car le salaire du péché, c’est la mort ; mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle »


L’ex-communion de l’Eglise n’est que le moyen d’interpeller et de ramener le transgresseur à la raison , ce n’est pas une fin de non-recevoir.

Dieu est miséricorde :être pardonné ne dépend que de nous ...

l’enfer ne se serait -il qu’une histoire de croquemitaine ?


comme celle dont les pères menacaient leurs  enfants autrefois s’ils n’étaient pas sages ?

(mais ça c’était avant ... les monstres, zombies et vampires sont devenus des stars halloweenesques)


N’ayez pas peur ! continue de nous dire Jésus de Nazareth : inutile de chercher des signes avant-coureurs de l’Apocalypse dans les dérèglements du climat, les séismes, le terrorisme, la crise financière, etc ...Pour ce qui est du jour ou de l'heure, personne ne le sait ....


Le message à retenir c’est l’amour est plus fort

que la mort ! et de croire en l’AMOUR.


Alors les justes lui répondront :


“Seigneur, quand est-ce que nous t’avons vu… ?

tu avais donc faim, et nous t’avons nourri ?

tu avais soif, et nous t’avons donné à boire ?

tu étais un étranger, et nous t’avons accueilli ?

tu étais nu, et nous t’avons habillé ?  tu étais malade ou en prison…

Quand sommes-nous venus jusqu’à toi ?”

Et le Roi leur répondra :

“Amen, je vous le dis : chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait.”


Où est l’enfer ?

Ne sommes-nous pas tous , plus ou moins, des fils prodigues ?

à nous de transformer nos multiples erreurs en leçons de vie ; notre vie est un apprentissage : Vivre c’est apprendre à aimer répétait l’ Abbé Pierre

L’enfer est vide . Tous les démons sont ici  !

William Shakespeare

L’enfer, c’est déjà  celui que nous pavons nous

mêmes ; au pire avec de la haine, de la jalousie et de la vengeance, au mieux avec des promesses non tenues et de bonnes intentions jamais suivies d’actes.


Celui qui se damne, se damne par sa propre malice disait St Léonard de Port Maurice, le grand chasseur du Paradis comme l’a appelé Benoit XVI


l’idée qu’on se fait de l’enfer peut être très relative ...



Quand je partirai, j’espère que j’irai au Paradis

car l’Enfer je l’ai déjà connu sur terre !

peuvent dire certains...

CLIN DIEU

Sérieusement cette fois, Marx aurait surement apprécié la vision de l’enfer et du paradis de ce sage chinois, Confucius …

En enfer , une grande table et tout autour des gens tristes et affamés munis de cuillères au long manche qui les empêchent d’atteindre la soupe au milieu de la table.

Dans le paradis, même table, même cuillères au long manche, mais des gens épanouis et joyeux tout autour qui se donnent mutuellement à manger…