L...comme laïcité

Jésus vient de séparer le civil du religieux ... ce qui a fait dire de lui qu’il a été laïque avant l’heure !

LIBERTÉ ! Il est libre et nous libère en choisissant l’esprit à la lettre

ÉGALITÉ ! il traite de la même façon riche ou pauvre, homme ou femme ! FRATERNITÉ ! il se soucie des plus démunis et refuse tout exclusion !

mais son objectif reste notre conversion : ce retour à Dieu qui a créé l’Homme à son image et que l’Homme a si souvent défiguré par égoïsme et par intolérance.

‘’ rendre à César

ce qui est à César’’...

c’est laisser à la politique sa place et, aux hommes, la liberté de gérer leur co-existence sur terre...  

’ et à Dieu ce qui est à Dieu’’,

c’est remettre tous les César à leur place et rendre au Créateur la sienne,

en écoutant Sa Parole

Est-il permis, oui ou non, de payer l’impôt à César, l’empereur ? Qui ne connaît pas la réponse de Jésus, restée dans les annales, à cet énième piège qui lui est tendu et dont il

n’aurait pas du se sortir sans être traité de collabo ou de dissident  ?

Comment supposer qu’un tel homme pouvait être arrêté sans qu’il ait lui-même décidé du moment ?


Il le dira lui-même :




personne ne prend

ma vie, c’est moi qui

la donne

Quand vient l’heure de la Séparation de l’état et des églises, c’est surtout, la rupture avec l’Eglise catholique que les radicaux veulent faire sonner en France .

Elle ne se fera pas sans cris ni grincements de dents jusqu’à la promulgation de la Loi de 1905

Le divorce est prononcé et Marianne prend possession du

patrimoine ecclésial ; les églises cessent d’appartenir au clergé qui

n’est plus qu’affectataire de ses lieux de culte ...


mais ce qui compte pour le chrétien, c'est l'esprit, non la lettre !  

les catholiques finissent par rendre à César ce qui est à César pour

accueillir ce qui est l’outil de notre démocratie et ce principe de liberté

appelé  LAÏCITÉ  qui garantit la liberté de conscience et donne à

chacun la possibilité de croire ou ne pas croire, et de vivre, par

conséquence, sans en être inquiété ;

C’est dans un esprit d’égalité que la laïcité a relégué les religions dans le domaine du privé !  mais tout citoyen, qu’il soit croyant ou non, a le droit de s’exprimer ... ce qui n’est pas une mince affaire et qui va se compliquer avec la bioéthique du fait de l’extraordinaire avancée de la science (questions posées par les recherches sur l’embryon, ciseaux génétiques, clônage...)


Médias et  réseaux sociaux évoquent beaucoup la LAÏCITÉ depuis que l’Islam a envahi la sphère politique en oubliant  que la laïcité n’a pas pour but de se débarrasser des religions mais de rendre le vivre ensemble possible dans la cité.

Si la FRATERNITÉ ne doit plus être le seul apanage du

christianisme (ou de toute autre religion qui la revendique)

Deo gratias  Tant mieux !

et surtout,  rien ne devrait nous empêcher d’être chrétien et laïque, ou presque ...


      Pour l’Islam, le passage à la sécularisation, est déjà vécu par nombre de français musulmans  jusqu’à ce que l’ISLAMISME se serve de notre démocratie pour mieux la combattre ; à commencer par le port du voile plutôt abandonné depuis des

décennies dans les pays musulmans et qui va resurgir

   (intégral ou pas)

(écouter la réaction au discours de Nasser en 1953 à l'idée d'obliger le port du voile pour les femmes ...)

En France, l’interdiction  des croix ou des kippas (et tous signes ostentatoires religieux à l’école)

en sera la conséquence

(Loi 2004) pour qu’il n’y ait pas 2 poids

2 mesures ;


s’en suivront pas mal de remises en questions

de coutumes et de traditions .

L’Eglise s’était assise sur des fêtes païennes

pour y substituer des fêtes chrétiennes.

Le paganisme s’amuse à retrouver ses bacchanales

et autres fêtes comme Halloween ...


Mais interdire ou marginaliser  un symbole

identitaire quelqu’en soient les raisons (sécurité ou

discrimination), c’est prendre le risque de réveiller

une  revendication, une façon de dire :

«je suis fière d’être ce que je suis».


sur le piaf pour en rire avec  Fary



             alors comment   protéger ceux de nos compatriotesqui subissent la pression d’un chantage identitaire ?


Comment préserver l’ensemble de la population française musulmane ou non, de la violence que le terrorisme fait peser sur elle ?  si ce n’est en refusant tout discours de haine qui fait le jeu de Daech et en répondant à la terreur par plus de démocratie et plus de tolérance pour mériter notre devise :



Le rêve républicain est dans l’unité, pas dans la division

CLIN DIEU

COIN PRIÈRE


Seigneur,

désarme la langue et les mains, renouvelle les cœurs et les esprits, pour que la parole qui nous fait nous rencontrer soit toujours

« frère »,

et que le style de notre vie devienne : shalom, paix, salam ! Amen. »


Pape François - au Vatican, le 08/06/2014