...mais dans quel monde vivons-nous !

La Résurrection de Jésus marque la fin d’un monde, notre monde, dans lequel ses disciples vont être envoyés comme des agneaux parmi les loups... Leur mission est d’annoncer l’avènement d’un monde nouveau dans lequel on ne peut devenir HUMAIN que les uns avec les autres, les uns pour les autres mais jamais les uns contre les autres


Comment ‘‘être dans le monde sans être du monde’’ ?

Le Christianisme n’est pas une nouvelle religion,

c’est une Bonne Nouvelle !

il  n’aide pas à

mourir,

il aide à

vivre !

Les évangiles sont les témoignages d’hommes et de femmes bouleversés par leur

RENCONTRE avec un charpentier juif, qui s’est révélé être le Christ (l’Élu).

Ils ont tout quitter pour lui jusqu’à mourir pour transmettre au monde son message universel et la bonne nouvelle de sa résurrection qui prélude à la nôtre.

Tu es libre ... libre de douter ( pour ceux qui ne posent pas de questions, je ne peux rien disait le sage Confucius )

libre ne pas croire en un Dieu créateur,

libre de penser que toute religion

résulte de la somme de réflexions

et de rites venus du fond des âges,  

libre d’attribuer à  Moïse la

rédaction de toute la Loi...


Parce qu’il n’y a pas d’amour sans liberté, la foi chrétienne est inséparable de  la liberté de religion et de conscience...

libre de prendre les croyants pour des agités du bocal

et de ranger Jésus de Nazareth au rayon des légendes ...

Qu'importe ...  

Que l'un fut de la chapelle

et l'autre s'y dérobât  

Celui qui croyait au ciel

Celui qui n'y croyait pas ...

pour celui qui aura fait le choix d’aimer et de

mettre sa liberté au service de la Fraternité.


Tu es libre  ...

de ne voir dans les religions que des mirages, comme l’horizon de la Terre Promise qui semble reculer au fil des siècles (en tout cas notre vision paradisiaque du règne de la Paix et de l’Amour for ever !)  et  libre de dénier à un Etat d’Israël sécularisé l’accomplissement de la promesse divine...

Nous sommes encore tellement loin du rêve millénaire de la rédemption et du retour à la terre d’Israël qu’entretient le juif pratiquant !

face à l’antisémitisme ambiant, de nombreux juifs français s’exilent en Israël


Qui ne veut pas

vivre, avant tout,

et profiter de cette

vie là,

maintenant ?


Qui  ne désire pas

de verts pâturages

tout de suite et

engraisser le veau

gras pour

nourrir sa famille ?




mais le Dieu de la Bible est et demeure celui qui a dit :

Ma joie, c’est ton bonheur ! deutéronome.30.

Il ne faut pas se tromper d’ennemi : les conflits dits religieux n’ont-ils pas toujours servi à légitimer des jeux de pouvoir et des enjeux purement politiques, militaires, économiques ?

Dès lors, comment peut-on imputer à Dieu ou à la religion les crimes de l'inquisition, des "conquistadores", des bûchers, des génocides et des " convertis-toi ou meurs"...

Croire en Dieu,

c’est le servir

et non se servir de Dieu !


              C’est pourtant ce que les partisans du retour à des théocraties totalitaires ont zappé et ce que certains athées militants feraient bien de retenir pour ne pas  tomber dans un autre genre d’obscurantisme.

Il y a un AVant et un APrès JC ...



C’est sur une poignée de pionniers juifs, ses

12 apôtres , un chiffre symbolique dans la Bible (*), que Jésus fonde l’Eglise


Cette première communauté, témoin de sa résurrection, va essaimer, en dépit de la

répression grâce à une fraternité exemplaire et une foi contagieuse...


Elle n’a cessé d’être relayée par des chrétien(ne)s

prêts à sacrifier leur vie sur le témoignage des apôtres pour que la Bonne Nouvelle se répande et imprègne une nouvelle ère de ses valeurs .


(*) les 12 fils de Jacob, les 12 tribus d’Israël... comme d’ailleurs dans

le ciel divisé en 12 secteurs, 12 signes du zodiaques, 12 mois de l’année

un challenge toujours difficile pour les apprentis chrétiens (que nous sommes

toute notre vie), à la croisée de deux

mondes, et qui trainent souvent les pieds pour suivre le Christ

À s’écarter de Dieu et à suivre Jésus de plus en plus loin, nous risquons de le perdre de vue et  d’échanger notre héritage  pour un billet de loto perdant...

                              et des prières au ras des pâquerettes

d’autant que la fidélité n’est pas d’actualité et qu’elle n’a jamais été une vertu évidente...

saint Pierre, lui-même, n’a-t-il pas failli ?

Il ne faut donc pas attendre d’être saint pour faire partie de la grande famille chrétienne  ni s’attendre à le devenir d’un coup de baguette magique...


mais on peut s’attendre à ne plus s’inquiéter de ce qui arrivera ‘après’, au ciel ou ailleurs quand on est occupé à aimer, à faire de son mieux, et à se laisser émerveiller par un monde qui prend alors déjà des allures de Terre promise.

COIN PRIÈRE

pour les chrétiens d’Orient persécutés :


"on portera la main sur vous et l’on vous persécutera (...) Mais pas un cheveu de

votre tête ne sera perdu... C'est par votre persévérance que vous obtiendrez la vie. "

CLIN DIEU

Il y a trois choses vraies, disait John Kennedy :

Dieu, la sottise humaine et le rire. Puisque les deux premières dépassent notre entendement, nous devons nous arranger avec la troisième

C’est Dieu qui t’offre ton visage mais le sourire doit venir de toi

proverbe irlandais


cela dit, faut pas pousser trop loin ....

le bouchon

de l’empathie !

Info ou intox ?

Le politiquement correct serait, dit-on, en train de remplacer "av JC " ou "ap JC " par "avant ou après notre ère" ou n. è) ? mais... notre ère commencerait

quand ? ne  serait-elle plus liée à la naissance de Jésus ?

Pas de panique !...

avant de mourir JC a

demandé à Dieu le Père :

«pardonne leur car ils ne

savent pas ce qu’ils font»


et puis il est descendu aux

enfers , après sa mort,

pour qu’aucun pêcheur ne

reste sur la touche

Décidément, la Terre Promise n’est probablement pas ce qu’on  croit, mes pensées ne sont pas vos pensées, Et vos voies ne sont pas mes voies, a dit l'Eternel.


Ne croyez pas que les chrétiens se prennent pas pour des lumières ! disait un clindieu de l’an dernier mais ils croient ....que l‘Homme porte en lui la Lumière divine qui lui permet d'aller au-delà de ses limites