Ce n'est pas seulement

21 siècles après JC,  mais

21 siècles avec Lui que les


chrétiens marchent comme les Hébreux traversaient le désert en transportant  l'arche d'alliance ; si ce n'est plus le coffre qui contenait les Tables de  la Loi,  c'est toujours celle du Saint des Saints,  Jésus, la Torah vivante, qui marche avec nous ...

L'obscurité ne chasse pas l'obscurité,

seule la lumière peut le faire


Martin Luther King


Avec l'avènement de l'ère messianique, le Royaume de Dieu n'est plus  un mirage, il a déjà commencé, il est là ... Ce n'est plus seulement une marche vers un paradis spirituel, c'est un paradis à construire sur terre, ici, maintenant !

.

Qui  n'en a pas rêvé, sans trop y croire ...

Mais Savoir c’est pouvoir,  disait Francis Bacon.

Nous ne pouvons entraver la recherche , elle n'est jamais mauvaise en soi, ce sont ses applications qui peuvent l'être.et une compétitivité à maîtriser pour que ses travaux enrichissent le patrimoine commun de l’humanité.



Peut-on arrêter cette fuite en avant  ?  

Peut-on oublier que l’économie joue un rôle majeur dans la construction du progrès scientifique et technologique et contribue au progrès tout court ?


Y a-t-il une lumière au fond du tunel ?

Quand nous souffrons  d'expertises contradictoires c'est  que nous donnons la parole à des personnalités qui font autorité mais pas forcément en la matière.

A qui peut-on se fier si ce n'est à l’ensemble d’une communauté qualifiée dans un domaine particulier surtout si elle nous demande d'appliquer le principe de précaution  comme dans le cadre d'une pandémie non encore maitrisée... et attendre qu'elle trouve une solution qui ne soit pas à la merci de marchands cupides...

Seuls les scientifiques des domaines concernés peuvent être crédibles pour établir un état des lieux comme ce  qui a été fait pour le climat avec le GIEC....


Mais comme pour la question majeure du réchauffement climatique, les solutions ne relèvent pas seulement de la science mais de l’économie et  de nos comportements.  




Le passage obligé des combustibles fossiles à des sources renouvelables entraînera un changement majeur dans notre façon de vivre.

Il faudra résoudre le problème sans freiner le progrès scientifique et sans compromettre l'économie en trouvant de nouvelles ressources et des énergies renouvelables ; ce qui pourrait se traduire à un retour à des  valeurs oubliées.

.

Plus aucun grain de sable pour venir gripper le bon fonctionnement de notre bonne vieille planète, plus

de famine, plus de misère plus de guerres ...

.

Mais rêver, cela veut dire aussi se réveiller dans un monde encore loin d'être parfait et passer de la lumière à la grisaille du présent...


Le progrès qui devrait en attester  peut-il se mesurer à l'augmentation d'un PIB ?  à la

haute technologie mise à notre disposition ?

aux  avancées d'une science qui permet de

rester en bonne santé et de vivre plus longtemps ?

Notre société peut-elle se prétendre plus heureuse tant que nous

n'en aurons pas fini avec la loi du chacun pour soi et du tout est permis même celui de faire le tri de ce qui est essentiel et ce qui ne l'est pas pour que les courbes ne dégringolent pas ?

.

La marche de notre société est devenue une course à la croissance sans fin et sans frein .

et nous lui avons emboité le pas de peur de rester sur le pavé à tendre la main,


Qui a bien pu mettre dans notre tête ce concept idyllique de paradis,  

présent dans  toutes les religions à quelques variantes près...


à chacun son idée du paradis  mais tout le monde s'accorde pour qu'il soit un lieu de félicité éternelle,... comme les champs Élysées, les Îles des Bienheureux, le jardin des délices ou jardin d'Eden, le Royaume de Dieu ou un état de béatitude comme le nirvāna....


Malgré l'émerveillement qui nous saisit toujours devant un coucher de soleil et en dépit d'un progrès que l'on ne peut nier, il est difficile pour beaucoup de croire que notre monde est en marche vers un paradis terrestre...

et en attendant... car il y a un temps pour tout, celui de l’AVENT est le temps idéal pour faire le plein d'espérance.

Si tu savais le don de Dieu ...

.

Ceux qui pensent avoir tout perdu  dans la tourmente  ne croient plus en rien; ils ne demandent rien, ils n'attendent rien, il ne savent plus que pleurer de rage ou désespoir.

.

C'est aussi pour eux que nous allumerons une bougie chaque dimanche,  pour annoncer l'anniversaire de la naissance de Celui qui est Lumière né de la Lumière, ce Jésus qui ne résiste pas aux larmes et qui saura essuyer les nôtres. Il ne nous abandonne pas. Il ne fait qu'Un avec Dieu, Il est la vie,   il est le Consolateur ! Il sera encore là au bout de la nuit .

Nous ne l'avons jamais vu mais nous le  reconnaîtrons, vous le reconnaitrez, quand Il nous dira : "Ne pleure plus !"

Mais la volonté divine n'est-elle pas dans ce clin Dieu qui se sert même de la loi des hommes pour  nous sortir de nos errances  ?



C'est toujours la loi des hommes qui gère la crise sanitaire que nous traversons ; elle peut mettre en péril et précipiter les inégalités sociales, les équilibres planétaires, économiques autant qu'écologiques,  mais elle peut aussi nous sortir de notre zone de confort et précipiter une remise en question salutaire ...

pour la gloire de Dieu et le salut des hommes !

comme on le répète à chaque messe .

Cest une loi des hommes qui obligea Marie enceinte et Joseph à parcourir tous ces kilomètres à dos d'âne pour un recensement administratif ; mais c'est ainsi que le Messie put naître à Bethleem selon la prophétie …





L'Histoire nous rappelle que nous étions à peine sortis des ténèbres de la superstition pour entrer dans le siècle des « Lumières » que nous retombions dans la nuit du totalitarisme communiste et de l'atrocité des camps nazis et staliniens …


.

Le travail de civilisation est bien long et les contractions bien douloureuses qui précèdent l'accouchement de notre Humanité

Pour les chrétiens, la nouvelle année (liturgique) est en route depuis le 22 Novembre, premier dimanche de l'Avent et avec elle, notre marche vers le prince la Paix,  le nouvel Adam...                                          

Ne dites pas que : Noël, c'était mieux avant... avant que ça devienne commercial », toussa toussa....

à Noël, il est grand temps de rallumer les étoiles (Appolinaire)

Même si sa gestation est longue ..."L'Eglise est enceinte... le Christ a commencé à investir l’univers. Il est roi mais à la manière d’un enfant dans le sein maternel.

Il étend graduellement son influence et il nous conduit au jour du grand accouchement qu’on appelle la fin des temps, la Parousie (qui veut dire "venue") ou comme le dit la bible, le Jour du Seigneur.

.

Nous allons vers le Jour comme on dit d’un enfant qu’il va "voir le jourª. Ce jour-là, nous serons définitivement libérés de la corruption, du mensonge, des magouilles, des injustices. J’ai hâte de voir la fin du monde, de ce monde actuel. J’ai hâte de voir le monde nouveau que Jésus est venu inaugurer et qui progresse".

Père Alain Roy

Tantôt animal, tantôt proche d'une nature divine, libre ou étroitement conditionné par son milieu, l'être humain est capable du meilleur et

toutes les épreuves ont leur cadeau...


À Dieu Anne (Sylvestre) ...