... oui, toi !

Qui n’a jamais été interpellé

ou réveillé en pleine nuit par le flot de

ses pensées ?

dans  le flux et le reflux, des désirs,

des interrogations et des peurs

qui ne laissent  jamais notre cerveau

en repos ...



Au milieu de ce dialogue intérieur, certains ont discerné une autre voix qui a occupé soudain tout l’espace, comme un appel ...


Ce fut le cas pour Samuel (*), encore enfant, et tant d’autres.



(*) à la mort d’Eli, c’est à lui, le prophète Samuel que reviendra la mission  de rassembler les tribus israëlites et d’en écarter les dieux étrangers... d’où les luttes contre les philistins et la victoire finale ... il établit le roi Saül, premier roi d'Israël (bientôt  désavoué pour sa cruauté) puis donna l’onction divine à David pour lui succéder.


Ecoute la voix du Seigneur,

Prête l'oreille de ton coeur.

Qui que tu sois,

ton Dieu t'appelle

Qui que tu sois

Il est ton Père...

ne cesse de répèter le cantique


Dieu jugea bon de révéler en moi son Fils,

dit saint Paul,

afin que je puisse l'annoncer... "

Dieu continue de nous faire signe mais il est de plus en plus difficile de l’entendre dans l’assourdissante confusion d’une société en crise ; une crise qui est d’abord celle de la confiance et donc de l’engagement !

aussi bien dans le mariage que dans les

engagements associatifs, syndicaux

politiques...

mais comme nous avons l’instinct grégaire,

chacun suit le

gourou qu’il peut  !

Quand la confiance disparaît, c'est la crise !

Refuser de s’engager, c’est ne pas vouloir prendre de risque, celui de se tromper notamment.



Mais rien ne se fait sans

la confiance !


Avoir confiance,

comme se faire confiance, est la clé de toute relation


Sans confiance, nous ne sommes pas capables de laisser une porte ouverte sur l’inconnu, sur ce que nous ne maîtrisons pas.



La seule chose dont on

peut être sûr, c’est que

sinous ne faisons rien

pour changer...

il ne se passera rien

dans notre viee


Comment vaincre

cette peur de

l’engagement si ce n’est en retrouvant cette foi perdue,  qui nous a déjà exclu, un jour, du paradis ...

Certains préféreront prendre la fuite

comme Jonas, (celui qui a été avalé et régurgité par une baleine avant d’obéir à l’Eternel et de marcher,

à reculons, sur Ninive dont il obtint la conversion …)

Mais aujourd’hui, il n’est même plus besoin de se boucher les oreilles quand tout conspire à nous offrir un prêt à penser et à tordre le cou au premier ange qui passe alors que le silence est souvent plus éloquent que les mots.

Pourtant, chacun est appelé, même ceux pour qui le concept d’un dieu est étranger, mais qui répondent à ce qu’ils appellent leur conscience ou à leur coeur...

je t’ai cherché longtemps, je t’ai cherché partout

je te croyais dehors, tu étais au dedans, Seigneur

disait saint Augustin

Nous avons tous une raison d’être et chacun est appelé à rendre notre monde meilleur !  un monde de partage et d’amour ...


C’est un appel vers le meilleur de nous-mêmes, où plutôt un rappel à transmettre comme le font les premiers chrétiens de génération en génération

Ce message subliminal est entendu de tous ceux qui participent (de leur mieux) à la construction de notre HUMANITÉ ...


même de ceux qui ne croient pas que Dieu existe ...

En fait, c’est nous qui  n’existons pas

ou presque ...


nous ne sommes que des poussières d’étoiles, de microscopiques galaxies dans lesquelles  tournoient nos électrons dans l’amas d’atomes que nous sommes, c’est à dire de vide !


Pour celui qui croit au Ciel ...

c’est Dieu qui remplit ce vide ...


‘’Tu ne voulais ni offrande ni sacrifice, tu as ouvert mes oreilles ; tu ne demandais ni holocauste ni victime, lors j'ai dit : Voici, je viens’’ ps.40


COIN PRIÈRE  


Que cette nouvelle année soit pour  nous une invitation à prendre nos responsabilités et à grandir pour le bien de tous, sans en attendre des honneurs ou des applaudissements, mais simplement l’intime satisfaction d’avoir fait de son mieux et de sentir le regard aimant de celui pour qui chacun est unique parce tout homme est une histoire sacrée.