Citoyens de la Terre et du Ciel

Parce que tu m’as vu, tu crois.

Heureux ceux qui croient sans avoir vu  !


  Pourquoi rester chrétien dans un monde occidental

qui ne l’est plus ?

... J’aime l’Église, cet espace extraordinaire où se rencontrent la misère de l’homme et la miséricorde de Dieu.

Oui, dans l’histoire de l’Église, d’hier à aujourd’hui, il y a des médiocrités désolantes et des scandales plus désolants encore, cela, je te l’accorde mais ...


J’ajoute qu’il y a aussi des merveilles, ce ne serait pas honnête de les passer sous silence. (Guy Gilbert)

Il y a beaucoup de baptisés qui se disent non pratiquants mais qui pratiquent, (Dieu merci), souvent plus qu’ils ne le croient... Ils boudent la messe et disent avoir cesser de prier mais continuent de  pratiquer d’autres pages de l’Évangile .

Un chrétien n’est pas devenu saint à la minute où il est baptisé !

c’est un sacré coup de pouce de l’Esprit mais ce n’est pas gagné !...

alors est-il bien raisonnable de s’éloigner de la source qui nous  ravitaille ? de ne plus transmettre une Parole qui nous aide à grandir et qui n’est plus connue que dans ses grandes lignes :  unanimement saluées, mais versées au rayon utopie !

La question du salut se pose-t-elle encore ? ou est-elle passée en pertes et profits


À quoi est due l’infidélité de ceux qui ont rompu

leur lien avec l’Eglise ?


* à la crise des vocations

au pays de la fille ainée de l’Eglise ?

Laissez une paroisse vingt ans sans prêtre : on y adorera les bêtes.

disait le curé d’Ars

Comme pour les médecins, il y a de moins en moins de prêtres dans nos campagnes ... c’est un fait ! mais s’agit-il vraiment d’une crise des vocations ?


Ce n’est pas leur sacerdoce que regrettent des prêtres au bord du burn out mais une charge pastorale de plus en plus lourde (1 curé pour

plusieurs paroisses) et une fatigue accentuée par un

climat de désenchantement...


à quoi bon vouloir donner à manger à des gens qui

n’ont pas faim ?!



Il y a moins d’enfants catéchisés,

moins de cathos dans les églises,


et donc moins d’occasions d’entendre le message de l’Evangile...  


La Bible n’est plus un livre de chevet depuis longtemps même si on la trouve

encore dans les tiroirs de certains hôtels Outre-Atlantique.


* au synchrétisme ?

Le besoin d’une spiritualité continue pourtant de se manifester dans une quête intérieure mais qui verse de plus en plus dans le synchrétisme,



Plutôt qu’un culte jugé trop autoritaire et dogmatique,

il suffit de puiser dans le supermarché des croyances ce qui nous convient.

Les hébreux, eux-mêmes, y ont succombé dans l’épisode du peu glorieux Veau d’or (mélange païen du dieu solaire égyptien et du Dieu Créateur)  quand ils avaient renoncé

à attendre que  Moïse  redescende du Sinaï (comme aujourd’hui, peut-être, ceux qui ne croient plus au retour du Messie...).


Le Veau d'or symbolise de nos jours la tentation toujours

présente et toujours renouvelée d'élever l'or et l'argent au rang de divinité.

* à une sécularisation galopante ?


C’est en soi-même qu’on trouve le meilleur endroit

pour prier !

mais un chrétien seul est un chrétien en danger et il l’est plus encore dans une contexte indifférent ou hostile à la religion !


Se priver de messe, c’est se priver de la rencontre de ce

RV dominical avec des frères et soeurs d’adoption (quel

luxe !), de la lecture d’une Parole qui nous aide à grandir

et donc d’une communion d’amour à la verticale et à l’horizontale .

Les églises sont, non seulement, des sanctuaires mais

des tremplins vers

l’Eternel pour les

chercheurs de Dieu...


                             Des églises en danger ?*

                           seulement des bâtiments  

                           désertées, mais pas l’Eglise ! qui a

                           toujours été à la rencontre de ceux    

                           qui ne pouvaient se déplacer  

                           ( hôpitaux,  prisons, ehpad, etc...)

     *     Sur  42.000 églises et chapelles catholiques en France, 255 églises communales ou diocésaines seulement ont été vendues ou désaffectées depuis 1905, selon un "état des lieux" de la Conférence des évêques  

   (et, pour l’instant, avec l’obligation pour la mairie d’obtenir l’accord de  

   l’évêque sur le sort qui lui est réservé  bien qu’il s’agisse d’un bien de l’état)

*à une Eglise qui n’est pas de ce monde ?   

                                             

mais qui vit dans le monde : cela ne veut pas dire un spiritualisme désincarné ou un matérialisme sans âme.


La doctrine sociale de l’Eglise* repose sur le respect  et la dignité de la vie humaine

Ce n’est pas un prêt à penser mais une boite à outils à la disposition des hommes de bonne volonté pour défendre des valeurs universelles


Elle essaie de prévenir ce qui peut conduire

inéluctablement à la « déshumanisation » des personnes.



Elle attend des dépositaires de l’autorité de garantir le bien commun qu’il s’agisse des parents au sein de la famille ou du pouvoir politique au sein de la nation.


Sa grande affaire est la justice et la promotion de la paix,

rien qui ne soit inspiré, bien sûr, par les évangiles....

ce que le Pape François nous rappelle volontiers :


"Nous pouvons édifier de nombreuses choses, mais si

nous ne confessons pas Jésus-Christ, cela ne va pas.

Nous deviendrons une ONG humanitaire, mais non

l’Eglise, épouse du Seigneur"  

*clic sur l’image



* à l’individualisation de notre société ?

La société dans laquelle nous sommes nés repose sur l’égoïsme. Les sociologues nomment cela l’individualisme alors qu’il y a un mot plus simple : nous vivons dans la société de la solitude.

Frédéric Beigbeder

* à l’émancipation des moeurs ?


Il n’y a plus guère de remède au mal, quand

les vices d’hier sont devenus les moeurs d’aujourd’hui.  Sénèque

* à une mutation en des croyances sans dieu ?

* à l’abandon du sacré ?

Le christianisme n’est pas une religion du sacré, mais de la sainteté. Rémi Brague

L’athéisme dresse contre Dieu un procès-verbal de carence.

Victor Hugo


* au transfert du spirituel dans le social ?  

La condamnation du racisme, la protection des minorités, l'assistance aux réfugiés, la mobilisation de la solidarité internationale envers les plus nécessiteux, ne sont que des applications cohérentes du principe de la citoyenneté mondiale. Jean-Paul II

(         sans parler de l’effet désastreux des scandales autour des abus sexuels ...)


Les scandales sont comme des trous dans les chaussettes,

on ne s’en inquiète pas tant qu’on est le seul à en connaître l’existence. Bernard Haller


mais le déni est, souvent, une façon de se rassurer qui, hélas, devient complice ... il est si difficile pour l’entourage de croire qu’un acte intolérable ait pu existé !

* à une liturgie vieillote ?

Ce n'est pas tant le chant qui est sacré, c'est le lien qu'il crée entre les êtres.

Philippe Barraqué

Dès l’origine, l’Écriture Sainte a célébré la beauté dans l’art comme une

voie d’accès au transcendant.


Abandonner les vieux cantiques jugés ringards pour des chants davantage dans le vent, pourquoi pas ? mais ce qui vaut pour

la musique moderne comme pour un chant

grégorien, c’est de ne pas en donner une

interprétation médiocre ...

et rien ne sera jamais aussi beau et émouvant qu’une  chorale ou une assemblée qui chante d’une seule voix et d’un même cœur .

Dans tout ce qui suscite en nous le sentiment pur et

authentique de la beauté, il y a réellement la présence de

Dieu. Il y a presque une incarnation de Dieu dans le monde, dont la beauté est le signe . Simone Weil


CLIC  sur l’image

* à la LAÏCITÉ ?

Selon Jésus, la loi de Dieu est au-dessus de la loi des hommes.

Mais il faut, disait-il, rendre à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu !



Était-ce, déja, un avant goût de la laïcité  ? en tout

cas, la distinction entre le sacré et le profane, le

religieux et le politique, le pouvoir temporel et le

pouvoir spirituel...


OUI, la laïcité est en cause quand elle est caricaturée comme un rejet farouche et anticlérical ; ce que la Révolution  a d’abord voulu pour  détruire l’influence

de l’Église catholique au sein de l’Etat,

en sécularisant à tour de bras et de guillotine

pour substituer au divin,

le culte de la  Raison et de la ... Nature !  

(          zéro pointé !!)

NON ! parce que le CHRISTIANISME porte

aussi en lui la FRATERNITÉ,

la SOLIDARITÉ, le combat pour la JUSTICE… quand bien même  des chrétiens

n’ont pas été et ne sont pas toujours cohérents

avec leur foi.

et parce que l’abbé Pierre, mere Teresa ou  soeur

Emmanuelle ont disparu de nos écrans radars mais pas la CHARITÉ chrétienne. (pas dans le sens d’aumône mais en aidant les autres pour réduire l’injustice terrible qui règne dans le monde. )



En dépit de ses réticences,  l’Eglise a fini par accepter la laïcité pour le bien de tous.

Pour le Pape François : La France a réussi à instaurer dans la démocratie le concept de laïcité. C'est sain. De nos jours, un État se doit d'être laïc... s'il vous plaît, n'ébruitez pas ces propos ! (sic)

mais il a ajouté : Votre laïcité est incomplète. La France doit devenir un pays plus laïc. Il faut une laïcité saine. 

Une laïcité saine comprend une ouverture à toutes les formes de transcendance, selon les différentes traditions religieuseset philosophiques.

D'ailleurs, même un athée peut avoir une intériorité, parce que la recherche de la transcendance n'est pas seulement un fait, mais un droit.

Difficile de ne pas déplorer

que des actes terroristes aient

ajouté à la difficulté d’une

coexistence harmonieuse que

la laïcité devrait assurer à toutes les

confessions religieuses....

mais les musulmans souffrent d’islamophobie, les juifs d’un climat antisémite, les chrétiens sont décriés (ou pire persécutés au Moyen Orient) et les athées inquiets d’un retour du religieux dans l’espace public.

Chacun est libre de penser ce qu’il veut de la religion ou de l’athéïsme,

il sera jugé sur ce qu’il fait et non sur ce qu’il prétend être.

Même athée, tout homme sensé peut se demander comment un miracle tel que la vie humaine peut avoir existé sans le coup de pouce d’une intervention supérieure

Même un croyant, comme Thomas peut douter parfois ... la foi est un cadeau !


Tous ceux qui défendent la dignité de l’homme (et ses droits fontamentaux) ne sont pas chrétiens mais un chrétien ne peut l’être sans la défendre ...


Le catho doit pouvoir affirmer sans crainte son identité catholique (issu du grec lié au tout, universel) mais il se

doit d’agir en chrétien et non ‘’en tant que chrétien’’, pour défendre la laïcité dans la recherche et la mise en oeuvre rationnelle du bien commun  

(même s’il fait appel pour cela à la Miséricorde divine !


Qui n’en a pas besoin ?....

merci  

Guézou...

COIN PRIÈRE

Tu es mon Seigneur et mon Dieu...


je veux croire que Tu es l’AMOUR incarné dans le Christ, la sève de nos vies, Celui par qui le monde peut changer et faire de nous de bon citoyens de la Terre

en attendant d’être des citoyens du Ciel !

Mais aspirer à la SAINTETÉ, quel challenge !!!!   Mission impossible sans Toi ...  Merci pour ta MISÉRICORDE que ce Dimanche célèbre.  Merci d’avoir fait de nous tes enfants. Merci d’être un Père qui veut notre bonheur et par-dessus tout,

un père qui PARDONNE  

et peut faire refleurir nos déserts...