CE QUI M'ÉTONNE, 

ce n'est pas la montée de la violence.

.



CE QUI ME RÉJOUIT ET CE QUI M'ÉTONNE

ce ne sont pas les réactions racistes de ceux qui disent :

"Les étrangers viennent manger notre pain; qu'ils retournent donc chez eux ! "

.


CE QUI M'ÉTONNE

ce ne sont pas les réactions de ceux qui disent:  "Condamnons à mort tous les criminels et autres brigands: on assainira la société !

.

c'est  plutôt l'attitude de ce chef d'entreprise qui, consciemment, embauche un sortant de prison et l'attitude de ce groupe qui l'accueille avec lui et l'aide à se faire des relations tissées d'amitié.


Si tu te trouves toujours de bonnes excuses pour te pardonner, essaie de les trouver pour les autres. Tu bâtiras alors un paradis autour de toi.  Guy Gilbert


"La vie est difficile : on a besoin les uns des autres. Il faut s'entraider, sinon à quoi bon. On n'est tout de même pas des bêtes !


Et je perçois ainsi la présence de quelqu'un qui me dit que l'Amour, dans sa fragilité, est plus fort que la mort et que, malgré les apparences, une résurrection est déjà commencée.

(une fameuse audace : revue du Prado)


CE QUI M'ÉTONNE

ce n'est pas la baisse de la foi, la  montée de l'incroyance,

.

c'est  qu'il se trouve encore des gens pour croire que leur vie ne se réduit pas à ce qu'ils en perçoivent, et pour croire qu'ils ne sont pas eux-mêmes leur propre source.


Avant de s'envoler comme  les oiseaux et les anges, il faut cependant apprendre à vaincre sa peur du vide et sa peur de l'autre  pour l'aimer tel qu'il est. Cela peut prendre toute une vie avec des hauts et des bas... 

Pardon pour les très très bas ! 

.



Avoir la foi, c'est croire au soleil même quand il ne brille pas

Nous savons que  nous ne vivons pas dans un monde de licornes et de bisounours ; il ne s'agit pas d'effacer une partie de la réalité. mais d'orienter notre regard vers ce qui est positif ou ce qui pourrait l’être davantage.

Comment mettre de la magie dans notre vie  et ne pas perdre pied dans un monde déjà en grande partie en train de se noyer dans la souffrance ?

D'abord se demander ce que nous voudrions changer, en évitant de pointer du doigt des "responsables"; car nous avons tous, plus ou moins, participé à cette société de consommation et à ses dérives sans parfois en mesurer les conséquences mais

...


c'est qu'il se trouve des hommes et des femmes pour accueillir ces travailleurs immigrés, les aider dans une démarche, passer du temps dans un groupe d'alphabétisation


c'est  qu'il se trouve encore des gens pour se tendre la main après un différend, pour ne pas condamner

sans chercher les causes profondes de cette violence et agir pour changer les structures d'une société à parfaire.

place. Moi, je ne m'occupe pas des autres ! "

c'est plutôt l'attitude de ceux qui disent:

CE QUI M'ÉTONNE

ce n'est pas l'attitude de ceux qui disent:  «La vie est dure. Débrouillons-nous pour avoir une bonne

Il ne faudrait retenir que les hauts qui contribuent à la construction de notre humanité. .

.

Les erreurs ne se regrettent pas, elles s'assument, la peur ne se fuit pas, elle se surmonte, l'amour ne se crie pas, il se prouve. Simone Veil

.

Si nous focalisons notre attention sur le négatif de notre vie, comment envisager que le positif devienne possible !


.


Pour vivre ensemble il faut une brassée d’amour et une pincée d’humour Roger Etchegaray


Vouloir le bien d’autrui,  c'est, non seulement, contribuer au nôtre, mais c'est notre garde fou contre la violence et ... un baume pour notre coeur.

nous faisons partie de la solution ! et si  chacun y met un peu de bienveillance et  d'amour, nous pouvons tous  participer à la société de demain qui pourrait être celle de l'altruisme !

aider autrui, je dirais même mieux, aimer autrui, c'est aussi une autre façon d'être égoïste mais intelligemment ...

Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde Ghandi


Notre Histoire a été marquée par une alternance de périodes d’accueil, voire de recherche de main d’œuvre immigrée*, et de périodes restrictives, souvent liées à des récessions économiques, avec une hostilité marquée d’une partie de la population envers les personnes d’origine étrangère ;  un rejet qui s'est toujours traduit par la montée  des  nationalismes  et  de  la  xénophobie.

*qui sera peut-être la réponse des prochaines décennies, dans le flux migratoire, à une charge de plus en plus lourde du au vieillissement prolongé des papy boomers et au déclin démographique de notre vieille Europe.

Générer la peur et les préjugés en approuvant une politique d'exclusion n'a jamais fait que nourrir le terreau du terrorisme

C'est désespérer des efforts de l'humanité pour vivre ensemble, pour vivre mieux.


Nous sommes tous naturellement doués pour la compassion et la bienveillance (plus ou moins selon que nous en avons reçu ou pas) mais nous sommes, hélas, tous vulnérables quand nous nous laissons gouvernés par nos peurs ou notre ego.

Le trop plein de violence déversé quotidiennement par les medias tend à la banaliser et à nous rendre insensible au malheur des autres. Pas le temps de s’attarder sur une victime, que notre attention est distraite par une autre.

.



Vivre ensemble, vivre mieux...

Chaque fois que vous aider quelqu'un à se relever, vous aider l'humanité à s'élever

Dr Steve Maraboli

Plus nous sommes perturbés (stressés, inquiets, en colère…) moins nous sommes capables d’empathie et d’altruisme ; mais Il n'est pas évident de supporter de voir souffrir les autres sans pouvoir leur venir en aide et il  suffit d’assister à un acte spontané de courage, de tolérance ou de compassion pour être encouragé à en faire autant, à notre tour.

.

Que ton règne vienne... ce royaume existe déjà pour ceux qui veulent le recevoir selon l’Évangile, il est dans l’apaisement d’un cœur qui se sent aimé de Dieu, pardonné par lui et réconcilié avec lui.


Et si, au lieu de nous replier sur nous-mêmes, nous sortions de notre bulle pour nous solidariser, nos problèmes perso seraient vite relativisés.

.

Si l'altruisme était considéré avec pragmatisme, nous finirions par admettre que chaque acte qui vise à aider autrui, à diminuer la souffrance chez l’autre ou à améliorer son existence, sert à toute la communauté.

.


Sans papiers mais heureusement pas sans humour...Arrivé dix ans plus tôt en France, Samba partage un gourbi avec son oncle et vit dans la hantise d’un contrôle d’identité. il rencontre deux travailleuses sociales ..Le coup dur finit par arriver, et Samba échoue en Zone d’attente...

L'ALPHABET  DU  BONHEUR

alors `

E ...

comme

... comme AMOUR

B... comme BIENVEILLANCE

C... comme COMPASSION

D... comme DIEU

E ... comme ÉTERNITÉ

F ... comme FIDÉLITÉ

G ... comme GÉNÉROSITÉ

H ... comme HARMONIE

I... comme IDÉAL, J... JOIE, etc, etc...

« Moi d’abord ! » :

          

    Qui ne pense pas à son bien-être d’abord ? mais rendre heureux son entourage ne peut-il aussi  y contribuer et préserver la paix ?

    Chacun est responsable de ses actions et en subit les conséquences :

nous pouvons être égoïstes ou généreux,  malveillants ou bienveillants mais les sages nous rappellent que la vie dure moins longtemps qu’un clin d’oeil du divin.  L'élément tragique pour l'homme moderne, ce n'est pas qu'il ignore le sens de sa vie, mais que ça le dérange de moins en moins. (Vaclav Havel)


E.... comme

envole-moi...