Les lamentations n'ont jamais rien résolu mais vous privent simplement du bonheur présent.


au mur des lamentations à Jerusalem

... au distributeur

... au mur des réseaux sociaux

Plainte vient du  latin plangere, frapper.; d’où ce geste de se battre la coulpe (la poitrine),  en disant mea culpa, mea culpa, mea maxima culpa ( j'ai péché, oui, j'ai vraiment péché), en reconnaissant ses fautes, le premier pas vers la guérison...

Ceux qui, dans l'Eglise, se sont tus sur les crimes et les abus sexuels  d'un de ses membres et qui n'ont pas mesuré le tort qu'ils faisaient aux victimes en gardant le silence, ont réagi comme ces parents qui ont préféré garder l'odieux secret d'un inceste ou d'un oncle pédophile plutôt que

d' entâcher la réputation de toute la famille.

mais pour l'Eglise, c'est oublier ses engagements et la parole du Christ : la vérité vous rendra libres ! même si elle peut faire, avant, bien des ravages...



Dans la prière du confiteor, notre aveu est à la fois personnel et publique: on ne dit pas Je me confesse  mais bien je confesse … à Dieu tout-puissant, je reconnais devant mes frères que j’ai péché en pensée, en parole, par action et…

par omission ... rien n’est oublié et rien ne doit l’être parce que nous ne confessons rien que Dieu ne sâche déjà


D'après les psychiatres, la pédophilie ne se définit pas comme une maladie, mais comme un trouble du comportement;  il y aurait très peu de malades mentaux parmi les pédophiles. La médecine pourrait les aider à maîtriser leur mal-être, mais rien de plus.  

.


Aller à la messe le dimanche suffit-il à faire de moi un(e) paroissien(ne) et ma petite BA , un(e) chrétien(e) ? si je ne tiens pas compte des leçons de vie du Christ qui sont lues et commentés chaque Dimanche ?

.

D'autres intitutions comme l'école, les clubs sportifs ou le cercle familial, ont été aussi souillées mais l'Eglise est considérée comme un sanctuaire,  la maison de Dieu, l'asile sacré par excellence même pour les athés,

.

Le scandale de la pédophilie n'en a été que plus grand quand il a éclaboussé l'une des institutions les plus respectée au monde  

la vérité, en effet, n’était pas bonne à dire....

Le mea culpa public de la hiérarchie catholique ou se dire : hors de l'église, c'est encore pire ! ne nous consolera pas. ,

.

Si les dérives du cléricalisme ont permis de tels abus,  les laïcs y ont peut-être contribué sans le savoir dans leur manière de mettre les clercs sur un piedestal en oubliant leur dimension humaine et donc faillible mais en oubliant aussi leur devoir.

.




Les enfants abusés disent souvent que leur abuseur "leur a volé leur enfance". Les conséquences ont été dramatiques pour leur état psychologique ou mental et dans leur vie d'adulte ,  à cause notamment de l'absence de protection et de prise en charge par manque de reconnaissance des victimes


.

Entrer du texte

Dans le livre des Lamentations : l’impensable est arrivé ... Jérusalem est détruite ! Le lieu de la rencontre entre Dieu et les hommes n’est plus qu’un champ de ruinesde quoi se lamenter  !

.

Mais l’espoir en Dieu existe encore ...

Il y a un temps pour tout, un temps pour pleurer, un temps pour rire, un temps pour se lamenter ...

.

Que revienne vite le temps de danser devant  l'Eternel comme le roi David  le fit quand il ramena l'arche d'alliance à Jérusalem


*(à noter depuis 1994 que "le Code pénal permet de lever le secret professionnel en cas de crimes sexuels commis sur des mineurs de 15 ans"... mais devant cette levée du secret, les "pécheurs" continueraient-ils à se confesser ?)

.

Si des "affaires" en France (et dans le monde entier) avaient déjà provoqué un choc, les chiffres de ces crimes sidèrent !  

.

Demander pardon peut apaiser le sentiment d'injustice ressenti par les victimes enfin reconnues mais le pauvre geste d'une indemnisation  ne résoud pas tout.

.

La priorité de nos évêques est donc de rendre justice aux victimes et de s'interroger sur la remise en question du système qui a pu les perpétuer.

.


L'un des titres du Pape est Serviteur des serviteurs de Dieu, mais le laïc chrétien oublie souvent qu'il fait partie des serviteurs et que son baptême a fait de lui un prêtre, un prophète et un roi, envoyé par le Christ pour évangéliser et servir (une responsabilité dont on se sent, bien sûr, indigne) et pas seulement un consommateur de sacrements.

L'Eglise doit affronter aujourd’hui l’indéfendable, affronter le scandale et pour cela  empêcher désormais les processus qui ont permis tant d’abominations pour essayer de comprendre, sans l’excuser, la politique du silence.

.

Mais le désarroi, qui a ébranlé notre confiance dans les hommes, ne doit pas affecter  la grande majorité de nos prêtres, étrangers à toutes ces horreurs, qui ne méritent pas d'être salis par ce scandale ; ils ont, plus que jamais, besoin de notre foi et de notre soutien.

Le contraire serait donné au Mal le dernier mot.


Comme l'a rappelé dernièrement notre évêque, Dominique Rey,  le christinanisme est né d'un tombeau qui est devenu un berceau.  Cette parole d'espérance dans les ténèbres c'est toute l'histoire du salut.

L'Espérance ne nous apportera pas ce que nous espérions mais ce que nous n'espérions plus.

Elle viendra comme une étincelle, un enfant prodigue au moment que j'attendais le moins.

Sa bouche ne sera qu'une parole grande ouverte comme le tombeau d'un ressuscité. (Jean Debruyne)




Une crise peut être surmontée et devenir  une opportunité.

Avec la chute du Temple de Jérusalem, beaucoup de lois juives perdaient  tout leur sens ; cette destruction aurait pu sonner la fin du Judaïsme qui avait perdu son Centre... mais pas la Foi ! Les juifs ne se sont pas contentés  de survivre en exil dans la diaspora, ils réorganisèrent un judaïsme sans temple, ouvrirent des académies à Yavné, puis en Galilée, afin de mettre en ordre dans la rédaction du Talmud les traditions orales transmises .  Ils déplaçèrent le centre de la vie juive dans les  synagogues et dans chaque foyer...et en dépit de toute les persécutions, le cri récurrent ;"l'an prochain à Jérusalem" a été entendu.


« Si quelqu’un fait tomber dans le péché l’un de ces petits qui croient en moi, il vaut mieux qu’on lui attache une grosse pierre au cou et qu’on la jette au fond de la mer ».Matthieu 21.15-16

Dans un geste historique, le pape François a levé le secret pontifical pour toutes les plaintes, procès et décisions touchant les cas d’agressions sexuelles qui pouvaient faire obstruction à la Justice ; .

ce qui a permis à la commission indépendante CIASE (à la demande de l’Eglise de France, de faire la lumière sur le passé, pour en tirer les conséquences et rétablir la confiance...

(à noter que depuis 2001 des prêtres purgent  une peine de prison ferme pour des faits de pédophilie. D' autres sont mis en examen, dont plusieurs en détention provisoire...)

mais ce qui amène à parler de choses qui fâchent...

D’où l’importance de ne pas les laisser au contact de la tentation .

Que la Toussaint,  "la fête de tous les saints,  connus et inconnus", qui sera célébrée prochainement, nous rappelle la vocation de l’Eglise et tout le bien qu'elle a pu faire et qu'elle peut faire. Amen.


Nous sommes lents à croire ce qui fait mal à croire disait Ovide mais comment ce minimum de précaution a-t-il pu être si longtemps négligé sans toucher pour autant au caractère secret de la confession, au même titre que le secret professionnel *?

Le rituel rassure et il est plus facile finalement d'être présent au culte que de répondre aux exigences des  Béatitudes sur notre façon de vivre et d'aimer notre prochain.