Ce qui a conduit à une démarche militante, féministe, homo et transsexuelle et ... à l'ouverture du mariage aux couples de même sexe, à l'homoparentalité et la procréation médicalement assistée.

LE SEXE

ET LE "GENRE" HUMAIN


*Au moment de l’inscription du « sexe » d’’une personne à l'état civil,, deux possibilités sont proposées : homme ou femme. En cas d’impossibilité de rattacher une personne à tel ou tel sexe, un statut intermédiaire est alors possible : la mention « neutre »

De là à affirmer, comme les partisans de la  Gender Theory,  que les relations entre les sexes n’ont pas été décidées une fois pour toutes, ni par le bon Dieu ni par  Dame Nature, il n'y a qu'un pas qu'ils   n'ont pas hésité à franchir.

.

L’affirmation de la différence sexuelle apparaît dans la Genèse :

IL créa l'Homme à son image, mâle et femelle, Il le créa ;

Ce que les féministes avait déjà contesté avec Simone de Beauvoir, en France, (On ne naît pas femme, on le devient ) c'est  la construction sociale et culturelle des sexes, jusque là discriminatoire pour le sexe féminin.  C'est un fait.

si donc Dieu est à la fois masculin et féminin, tout ce qui a permis de soutenir l’infériorité des femmes n’est pas un fait de la nature, mais invention humaine, c’est une fiction sociale   déclarait, en1858, Maria Deraismes, en ajoutant :

les deux genres sont coexistants et nécessaires à la procréation; donc ils sont égaux

La construction sociale du genre plonge ses racines dans le féminisme et la formation reçue par les femmes dans une société définie par les hommes.

Mais ce discours ne s'est pas contenté de revendiquer l’émancipation des femmes, il affirme que la division entre les sexes relève du psychologique ou du social et non du biologique;

Il n’existe pas d’équivalent féminin au mot « ange », tout simplement parce qu'aucune référence biblique ne fait mention de l’existence d’anges féminins. Ces êtres sont donc considérés comme uniquement masculins  ; aucun ange, dans la Bible, n’apparaît sous la forme d’une femme, et  n'est jamais désigné  par  elle  ni par un pronom neutre sauf pour des démones, comme Lilith*  

Le péché originel aurait plutôt jeté sur la femme un discrédit qui sent le souffre...

corps de rêve à tout prix

On devrait aussi se pencher sur l'impact néfaste des  medias qui a provoqué une énorme augmentation de troubles de l’alimentation, surtout chez les jeunes femmes qui comparent leur corps à ceux  des mannequins, personnalités et  actrices le plus souvent magnifiés  grâce à la retouche  de la chirurgie esthétique ou celle des logiciels.

LE SEXE ET LA LOI

si les anges sont parfaits, pas nous...

LE SEXE DES MOTS

et l'écriture inclusive

Bref, une révolution des mentalités et des problèmes éthiques qui ont déclenché beaucoup de polémiques et  

Ils ont trouvé le sésame démagogique de cette opération magique: faire avancer le féminin faute d'avoir fait avancer les femmes. Jean-François Revel


Mais si certains mots se féminisent tout naturellement comme une pianiste, avocate, chanteuse, directrice, actrice, papesse, doctoresse; d'autres substantifs s'en accommodent moins bien comme  une gourmette, ministresse, proviseuse, médecine, gardienne des Sceaux, etc...

et l’écriture inclusive ne désigne pas seulement la féminisation, mais l’usage du féminin à côté du masculin  dans les textes.

Ce combat militant pour l’évolution «non-sexiste» de la langue veut réformer l’orthographe pour bannir la  suprématie du masculin sur le féminin dans la société ....

Mais le genre grammatical n'est pas un genre sexuel :

L' Homme, peut s'employer d'une façon neutre, quand il signifie l'espèce humaine, ou prendre le genre masculin quand il désigne le mâle.

Une langue vivante ne cesse de s’enrichir ; elle est le reflet de la société qui la parle dans ses us, ses coutumes et ses mœurs  Ces dernières décennies, en France, un mouvement a déjà féminisé des noms de fonctions, de métiers, de titres et de grades...

Tu peux être du sexe masculin et fort bien être une recrue, une vedette, une canaille, une fripouille ou une andouille.

Quant au sexe féminin, il lui arrive d'être un mannequin, un tyran ou un génie.

L'intention est louable mais compte tenu du niveau critique de l'orthographe,  c'est un combat  élitiste dont un grand nombre de Français-es seront exclu-es.


Genre masculin, féminin ou neutre* ...

LE SEXE  ET L'ÉGLISE


C'est contre cette instrumentalisation de nos corps que l'Eglise nous met en garde, en recentrant l’amour sur la relation et non sur une sexualité de consommation.

Au lieu de l'interroger sur des questions de moralité sexuelle pour s'en moquer  et chercher à ruiner sa réputation en se focalisant sur les dramatiques affaires de pédophilie dont elle est  la première mortifiée, les medias devraient plutôt s'intéresser au sort de toutes ces personnes laissées à l’abandon par cette société moderne de l'amour kleenex (jetable) qui fait peu de cas des pauvres et des opprimés (la véritable préoccupation de l'Eglise dans le monde).  

Dieu seul est saint ! Personne n'est parfait..

le concept du péché de chair lui non plus de l'est pas...  Nul doute que ce concept  soit né de la crainte que  la passion amoureuse perturbe le sage en lui faisant perdre le contrôle de lui-même...

Saint-Augustin, ancien libertin repenti, qui figure parmi les  Pères de l'Église, n'y est pas étranger.

L'idée que les plaisirs prodigués par la chair sont

SEXE ET STÉRÉOTYPES

la chevelure féminine symbole de la source du désir (à refouler)

La coiffure est un marqueur culturel important :


Dieu lui-même a créé la sexualité qui est un don merveilleux fait à ses créatures »

(Pape François :  La joie de l’amour ).

Nous sommes bien loin des clichés... L'Église n'a rien contre le sexe même si beaucoup s'imaginent qu'elle reste dans le registre du permis et du défendu.  

Comme le dit le Pape François : Nous sommes appelés à former les consciences, mais non à prétendre nous substituer à elles

Metaphorique ou pas, nous avons même, au beau milieu de la Bible, Le Cantique des Cantiques, un livre qui fait bel et bien l’apologie de la sexualité et du plaisir.

Dans le chant de Salomon :"Ah ! Que tu es belle ! Que tu es douce, amour, en tes caresses ! Tu es élancée comme le palmier, tes seins en sont les grappes. J’ai dit : je monterai au palmier, j’en saisirai les fruits. Tes seins, qu’ils soient comme des grappes de raisins, ton haleine, comme une odeur de pomme, ta bouche, un vin exquis… ELLE : Il s’écoule vers mon bien-aimé, abreuvant des lèvres endormies. Je suis à mon bien-aimé : vers moi, monte son désir."

Faire l’amour c’est donner de soi. contrairement à l'idée que vend la pornographie, avec ces pseudo prouesses sexuelles  et ses orgasmes simulés,  dans une violence souvent omniprésente et des partenaires réduits à des corps-machines.

Quand Jésus se sert de la métaphore des anges, ces messagers de Dieu dans l’Ancien Testament : Être comme les anges, c'est pour que nous devenions des révélateurs de Dieu dans nos vies. L’important n’est pas tant que les femmes aient des places comme celles des hommes, mais qu'ils soient une communion d’amour à l’image de Dieu et que donner la vie soit le fruit de la décision du couple.

Mais l'avortement doit rester l'exception, l'ultime recours pour des situations sans issues  plaidait en 1974, Simone Veil qui fit passée la loi dépénalisant l'IVG en faisant courageusement face à des attaques personnelles et à des réactions hostiles de tous bords


Reconnaître des droits à des citoyens différents,  risque-t-il de convertir  tous les autres  et, dans le cas des gays, à changer de préférence sexuelle ?

N'était-ce pas, seulement,  leur permettre de vivre sans être condamnés à se cacher comme ils le faisaient... jusqu'à craindre la lapidation ? ...

Alors même que les forces turques s'apprêtaient à entrer dans la ville pour la dévaster, pendant le siège de Constantinople, on raconte que les religieux orthodoxes byzantins discutaient à n'en plus finir de la question théologique, essentielle à leurs yeux, du sexe des anges ...Légende ou pas,  on lui doit l'expression de querelles byzantines pour désigner des disputes disproportionnées par rapport à leur enjeu.

*Selon le mythe, Lilith, serait la première femme d'Adam devenue par la suite reine du royaume du Mal en épousant Satan en secondes noces. Tour à tour séductrice, à l' appétit sexuel insatiable, elle peaufina son CV en devenant une tueuse d'enfants. Plus  redoutable, tu meurs !  Dans la Bible, c’est dans la Petite Apocalypse d’Isaïe que Lilith y est nommée en compagnie des douze Bêtes Sauvages qui se répandront dans le pays dévasté d’Edom, lors du jour du Jugement Dernier. Cette unique mention de Lilith dans l’Ancien Testament s’inscrit dans cette lutte implacable qui oppose monothéisme naissant et idolâtrie ;les prophètes bibliques, à l’instar d’Isaïe, ne s’y sont pas trompés.

On aurait voulu continuer de vivre dans notre bulle, les yeux rivés sur le ciel et  n'accepter aucune compromission avec un acte qui révolte comme l'avortement,  mais pouvait-on fermer hypocritement les yeux sur une réalité dramatique ?  

*un amendement pourrait bientôt permettre aux femmes d’interrompre leur grossesse jusqu’au neuvième mois pour détresse psyclologique (?!) ... le changement de nom  : interruption médicale de grossesse (IMG)    à la place d'IVG  aura du mal à faire passer ce qui ne pourra plus éviter le terme d'infanticide...

Si le débat sur l'IVG reste très sensible, c'est surtout en raison de la banalisation actuelle* et parce qu'elle ne devrait jamais être considérée comme un moyen de contraception

Faire de l’IVG un droit plein et entier n’est pas un simple toilettage (Jean-Frédéric Poisson)

Le seul crime à combattre, sans tolérance, est celui des violences et des abus sexuels, plus particulièrement sur des enfants sans défense; et nous savons hélas que tout amalgame est à proscrire; la pédophilie se cache chez les hétéros comme chez les homosexuels.

D'autres lois sur des sujets tabous, ont connu leur levée de boucliers ...


Nous sommes responsables de nos choix et des libertés que nous revendiquons (liberté d'expression, liberté sexuelle, liberté tout court) mais sur notre route, il y a une ligne blanche à ne pas franchir ...

Il y a toujours eu des pères aux abonnés absents ; pendant longtemps les mères célibataires (appelées alors  les "filles-mères") ont été stigmatisées et le plus souvent obligées d'abandonner leur enfant ( l'enfant de l'amour  né d'une relation adultérine, autrement dit un bâtard)

Avant la légalisation de l'IVG, l'avortement était un acte réprimé par la loi et passible de prison. Nombre de femmes en situation de détresse, partaient en quête d’un avorteur ou d’une faiseuse

Pour les adeptes du SMS et de la simplification à outrance, ce serait un cauchemar !

opposés aux vertus de l'ascèse, source d'enrichissement de la spiritualité a fait son chemin et la conversion de Saint François d'Assise après une jeunesse tumultueuse, en est aussi un exemple.

La notion de luxure suivra en bonne position dans les péchés capitaux...non pour nous asexuer mais pour nous protéger d'un asservissement néfaste

ne pas confondre désir et amour...

Anges» du latin angeli, signifie «messagers», «envoyés».

Les Anges Gardiens sont donc nos messagers perso !

à nous de tendre l'oreille(tte) en ouvrant notre coeur.

Même si ce sont de purs esprits, les anges ne sont donc toujours décrits qu’au masculin. L'idée que les anges sont asexués viendrait d’une  interprétation de Matthieu qui dit qu’il n’y aura plus de mariage après la résurrection, car les hommes « seront comme les anges du ciel. »  

Ce qui nous renvoie aux paroles de Saint Paul : Il n’y a plus ni homme ni femme, ni juif ni grec, ni esclave ni homme libre, car vous tous ne faites qu’un dans le Christ Jésus.

Paul affirme bien sûr  qu'il n'y a plus

qu’une race humaine, une humanité !

*Le voile est interprété comme une protection pour la femme et pour l'homme contre le désir sexuel. Si le Coran le recommande, c'est dans des circonstances bien précises mais il n'est pas obligatoire en islam. Ce n'est que sous l'impulsion des extrémistes musulmans que le port du voile s'est banalisé ces dernières années.

il n'y a pas que l'Islam qui cache la chevelure de la femme* ...  les nonnes bouddhistes se séparent de leur chevelure en signe de détachement du monde, des juives pieuses cachent  leurs cheveux sous une perruque pour en laisser l'exclusité à leur époux, de même que des religieuses chrétiennes sacrifient encore leurs cheveux et portent le voile pour leur époux divin.


Le christianisme ne peut faire de l’Homme, une dualité corps et esprit, ce qui est contraire aux Écritures, dans le Judaïsme comme dans les Evangiles qui parlent d'un Jésus de chair et d’esprit indissociables

SEXES LEVEZ-VOUS !

Vous êtes accusés de plomber la quête spirituelle de l'être humain désireux de devenir l'une de ces créatures spirituelles supérieures qui ont la chance de cotoyer le divin ..

Mais au lieu de diviser : sexualité et sainteté, célibat et mariage,.. essayons toujours de chercher ce qui réconcilie tout le monde : l'amour !

chacun sa mission

Si l'on en croit  les pères de l'Eglise, eux-mêmes,  chacun-chacune est sous la protection d'un ange gardien, une sorte- non pas de garde du corps mais - de garde de l'âme ; il ne peut pas nous forcer à suivre le chemin du bien mais il reste à nos côtés pour nous conseiller et nous suggérer le bon chemin à suivre.

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir

                    sur le sexe... des

Une loi répressive,  qui condamnait sans offrir son aide jusque là, était-elle plus juste ?

d’ange ... Quand l'avortement clandestin avait mal tourné, la femme mourrait d'hémorragie ou finissait aux urgences en piteux état.

Ni croisade catho, ni guerre des sexes …

.

Nous devons, bien sûr, encourager la parité, bien sûr combattre les préjugés sexistes :  pourquoi un garçon ne devrait-il pas pleurer ? pourquoi une fille ne pourrait-elle pas préférer les voitures aux poupées ? L'enjeu n'est plus seulement là...

.


même un vent de panique chez les parents qui ont craint que l'école apprennent à la chair de leur chair à s'affranchir d'un corps considéré comme un carcan qui nous empêche d’être vraiment libres et de nous construire comme nous le voudrions.

Nous n’avons pas à nous retrancher derrière notre sexe chromosomique ni même d'être systématiquement anti-genre tant que l’ambition des pro-genre n’est pas de nier la nature et de nous préparer à un transhumanisme qui, pour le coup, n’est plus humain.


Le rêve de l'homme augmenté est celui d'un homme diminué, et content de l'être. Il se projette en cyborg pour se dispenser de devenir humain. Il veut une intelligence artificielle parce qu'il n'a pas commencé à penser.



un grand merci (et pardon) aux talentueux humoristes auxquels j’emprunte les dessins ( qui ne sont pas responsables des textes des bulles du clin dieu )   Danielle Haddad

pour s’inscrire ou se désinscrire :

clindieu.com@gmail.com

ou sur Facebook : Danielle Haddad (Clin Dieu)