Qu'est-ce que la vérité ?

ce maitre-mot des philosophes grecs... Faut-il l’opposer à ce qui est faux pour la trouver ? À l’heure du Fake, il serait peut-être bon de la redéfinir, à commencer par ce conseil…



Pourquoi cherchons-nous la vérité ? parce qu’elle rend possible la connaissance et que la logique nous y pousse quand la cohérence n’est pas au rendez-vous.


La vérité

toute la vérité, rien que la vérité ?


à chacun sa vérité ?

La vérité ne serait-elle qu'une grande illusion, un fait sujet à plusieurs interprétations ?...



c'est à ce voyage que nous invite l'Evangile quand le Maître dit :

.

la vérité vous rendra libre  !



Elle s’impose pourtant comme un devoir ;  sans elle,             comment pourrions-nous nous satisfaire de rester ignorant ? La     connaissance, la compréhension et l’explication du monde qui nous entoure n’est-ce pas ce qui distingue l’homme du reste des espèces animales ?  

mais, peut-on, par exemple,  zapper le secret classé "défense ?

Nous ne mentons pas, en général, dans le but de nuire aux autres, mais par peur du jugement de l'autre et d'être moins aimée … et surtout pour ne pas avoir à prendre nos responsabilités, c'est-à-dire assumer les conséquences de nos actions ; mais si nous excusons volontiers nos « petits » arrangements avec la vérité, quelques soient nos bonnes ou mauvaises raisons de le faire : cela reste un mensonge


Dans une autre rencontre,  Jésus est accusé de se rendre témoignage à lui-même.

Si vous demeurez fidèles à ma parole, vous êtes vraiment mes disciples ; alors vous connaîtrez la vérité et la vérité vous rendra libres.

Les pharisiens  font de la liberté ou de l’esclavage une question de naissance, alors que Jésus parle de l’esclavage du péché ; ils se méprennent sur le sens de la parole de Jésus et deviennent agressifs ; la rencontre s'achève même par une tentative de lapidation : ils ramassèrent des pierres pour les lui jeter. Mais Jésus, en se cachant, sortit du Temple.  

le frère ainé qui nous permet d'entrer, avec lui, dans un rapport fraternel avec notre prochain, à l’image de la miséricorde dont il fait preuve .

Telle est la vérité des chrétiens :  une foi  conditionnée par l’amour.


Il faut dire que la vérité que Jésus annonce est rejetée avec violence chez ses adversaires, les pharisiens  qu'il destabilise (comme nous, souvent)...

Dans l'une de ses interventions, célèbre,  les scribes et les pharisiens, pour le confondre,  amènent au Christ une femme « surprise en flagrant délit d’adultère » et donc condamnée à être lapidée selon la Loi.

Non sans humour, Jésus retourne  la situation. Tous ceux qui condamnaient s'en vont ; peut-être pour demander le pardon de Dieu pour leurs fautes, les leurs...

La violence est souvent celle des faibles. Ceux qui profitent du scandale pour exorciser leurs propres faiblesses ... certains de ces hommes ont peut-être désiré partager le lit de cette femme et leurs épouses, elles-mêmes,  rêvé d’un autre homme ; quoi de plus jouissif de condamner le péché qu'ils n'ont pu commettre  et lui trouver un bouc émissaire

On a toujours cherché des boucs émissaires et on continue de le faire.  N'y a-t-il pas encore de nos jours  des politiciens  qui exploitent ce phénomène  en accusant les musulmans de tous les maux?

Stigmatiser est tellement plus facile que de remettre en cause nos préjugés, nos propres discriminations et un système qui produit des inégalités.

La VÉRITÉ,

toute la VÉRITÉ,

rien que la

VÉRITÉ ?...

Nous avons toujours le désir de connaître la Vérité ;  elle s'oppose au mensonge ou à l'erreur à éviter et à fuir ... mais  sommes-nous toujours prêts à l'affronter ?

À défaut d’être toujours bonne à dire  la Vérité peut blesser

ou être lourde de conséquences.

Si vous fermez la porte à toutes les erreurs,

la vérité restera dehors Rabindranath Tagore



Dans chaque décision que nous prenons, il y a une part d'émotion qui n'est pas rationnelle ;

et la porte du changement comme celle de notre coeur ne s’ouvre que de l’intérieur , chacun en détient la clé...



Pour Socrate, la Vérité , la connaissance de la vraie nature des choses et de soi même est enfouie au fond de chacun. Notre discernement. s'acquiert par la connaissance, et la prise de conscience ; la morale comme la vérité universelle, le vrai par opposition à l’erreur, le bien par opposition au mal, alors la vérité  s’impose d’elle même.


Dans  son mythe de la caverne (clic sur l'image), Platon nous alerte sur le fait que  nous sommes prisonniers du visible, et que nous ne voyons de  la vérité  qu’un reflet déformé.  

Les hommes prisonniers dans la caverne ne voient que les ombres projetées, et ces ombres constituent leur réalité. Sortir de l’ombre pour aller vers la lumière, demande du temps, ne serait-ce que pour accoutumer nos yeux au soleil.

.

C'est pourquoi la recherche de la vérité demande du courage et du temps, en sachant que nos erreurs et nos échecs et celle des autres, nous apprennent beaucoup sur nous, sur nos capacités et nos compétences.

Fends le cœur de l’homme et tu y trouveras un soleil  (Shiab Istari, poète persan.) 

.

Le plus beau voyage  est celui qui mène de la tête au cœur…Le rationnel impose ses limites, le cœur nous en délivre. L’égo nous aveugle, le cœur ouvre  grand nos portes  pour y faire entrer le soleil et l’air frais revitalisant.

Notre coeur n'est peut-être organiquement qu'une simple pompe mais c'est aussi le temple du  miracle de la Vie.  

Quelle est cette Vérité selon Jésus ?

D'abord son lien filial au Père, le Dieu de l’Ancien Testament. Jésus n'a pas été parachuté au hasard sur notre planète , il est l’accomplissement des Écritures.

Il n'est pas, comme un prophète: le messager de Dieu,

Il est le message,   

Mais la vérité n'est pas forcément certitude; elle est même relative et provisoire dans la science, dans la mesure où elle progresse en réfutant ou en rectifiant les acquis antérieurs. La vérité scientifique d'aujourd'hui peut remplacer ou périmer celle d’hier.

mais notre vérité n'est certitude que pour celui ou celle qui l'a trouvée ; ce n'est pas un trésor qu'on cache dans une boite pour nous, tout seul;  la foi, on l'a ou pas, et on ne saurait l'imposer aux autres ... c'est un souffle, un feu ou une source (cadeau de l'Esprit saint ) que l'on a envie de partager et qui ne peut se démontrer que par des preuves d'amour...  

C'est vrai, on ne rencontre pas des saints à tous les coins de rue …

C'est vrai, aimer par devoir ce n’est pas vraiment aimer

C'est vrai,  prétendre aimer tout le monde, c'est parfois n'aimer personne,

C'est vrai,  tolérer, ce n'est pas assez, il faut accepter et même célébrer nos différences.  

(Thomas d'Aquin avouait avoir autant appris de ceux avec qui il était en désaccord que de ceux dont il partageait l'opinion…pour cela, il nous faut rencontrer ceux que nous croyons détester pour apprendre à les connaître et reconnaître ses préjugés et ses erreurs).


Bref

la vérité vraie ... repose sur un fait (une réalité) mais peut donner lieu à plusieurs interpétations

(ce sketch est comme un bon vin, il prend encore plus de sens avec les années !...)  

est-ce avoir tort que d'avoir raison ( trop tôt...) ?

Website Building Application



précédent (clic sur l'ange)