Cette mémoire ne fait pas que stocker les infos, elle les restitue pour entretenir notre réflexion et nous permet de nous projeter dans le futur. Perdre la mémoire, c'est perdre  son identité.

.

Pour notre humanité, c'est la mémoire collective qui entretient le souvenir du passé,  pour mieux vivre le présent, mieux le comprendre et ne pas refaire les mêmes erreurs. ... cette mémoire est un moteur qui nous permet d'évoluer.

L'Histoire : mémoire collective des hommes

.

Il faut se souvenir du passé pour construire l’avenir ! c'est pourquoi l'Histoire (qui fait partie des sciences humaines) ne devrait pas être négligée par l'Education Nationale...

.

Priver un peuple de son histoire, où cacher sous le tapis ses moments les moins glorieux, c’est le rendre amnésique et, donc, facilement manipulable.

Les Etats totalitaires ne s’y trompent pas,

.


Les leçons du passé devraient nous permettre, par exemple, de ne pas confondre le nationalisme avec le patriotisme,  ni se résigner à cette récurrente montée de l’extrémisme qui construit son succès électoral sur le repli identitaire;  et, avec lui, la banalisation des discriminations, pire encore leur institutionnalisation...  ce qui provoque, en même temps,  l'allergie d'un anti-facisme qui risque de se traduire à son tour par la violence...


La solution à une crise ne doit pas être et n'est pas dans la stigmatisation de l' immigration ; cela ne peut servir qu'à nous diviser et nous pousser à la haine de l'autre ...

Souviens-toi des leçons d'hier

L'enseignement de l'Histoire  n'est pas de stocker des faits et des dates mais d'étudier ce qui s'est passé derrière.  

Ce que nous faisons parfois avec notre histoire personnelle pour l'enjoliver, la politique le fait à l'échelle de ses besoins (avec ses hypothèses et ses interprètations) avec l'Histoire officielle.

Si des jeunes Allemands refusent, aujourd'hui, de se culpabiliser pour des actes qu’ils n’ont ni commis ni connus - ce qui serait injuste, en effet - encore faut-il ne pas oublier et savoir ce qui s'est passé pour comprendre comment un pays aussi cultivé que l'était l'Allemagne des années 30, a pu devenir l'Allemagne nazie *...

Devoir de mémoire ... Il ne s'agit pas seulement de se souvenir de ceux et celles qui se sont sacrifiés pour garantir notre liberté d'aujourd'hui mais de reconnaître également notre responsabilité à préserver cette paix pour laquelle ils se sont battus...

et dont la liste continue de s'allonger...

en restant vigilants.


jamais plus…

deux mots si souvent entendu après des drames...  A quoi bon ressasser le passé ?  et pourtant ! que faire pour que jamais l'Histoire ne se répète ... en fait, l'histoire ne se répète jamais à l'identique mais la connaissance du passé doit nous rendre d'autant plus vigilants envers le présent que nous sommes conscients de nos erreurs passées ;

Difficile d'effacer de nos mémoires l'image de cet homme armé de son seul courage et de ses deux cabas qui arrête une colonne de tanks sur la place Tiananmen (le 4 juin 1989, à Pékin,  des soldats et des blindés réprimèrent les manifestants de la place, faisant un millier  de morts selon des sources internationales indépendantes).



Les monstres existent, mais ils sont trop peu nombreux pour être vraiment dangereux ; ceux qui sont plus dangereux, ce sont les hommes ordinaires, les fonctionnaires prêts    à croire et à obéir sans discuter.  Primo Levi

Pourquoi toutes ces tombes profanées ?

vandalisme anti-morts par de pauvres types fragiles psychologiquement ?

racisme et antisémitisme quand elles sont taguées de croix gammées ?

Même les morts dérangent  ?

Mais, trente ans après cet événement sanglant, les autorités chinoises profitent de la pandémie

Rappeler les iniquités, affronter le passé même s'il n'est pas reluisant, surtout quand il ne l'a pas été, revenir sur l'histoire patriarcale, l'histoire de l'esclavage, du racisme, des génocides, ce n'est pas vouloir prendre une revanche quelconque ni retourner le couteau dans des plaies qui ne sont pas encore cicatrisées, mais au contraire chercher et trouver le vaccin qui l'empêchera de se reproduire, même  ailleurs, sous une autre forme.

le gros problème avec le racisme est qu’il n’y a pas de vaccin contre lui. Il n’y a pas d’antibiotiques. C’est comme un virus très dangereux et contagieux, renforcé par notre indifférence et l’inaction

mais à tout problème sa solution : "Le miel contenu dans ses pastilles agit immédiatement en adoucissant les paroles et les comportements antisémites dès l’apparition des premiers symptômes : insultes, jurons, comportements agressifs, délires révisionnistes, gestes de la quenelle, fièvre du vendredi soir (shabbat fever), antisionisme". Le patch est réservé quant à lui aux cas les plus difficiles.

Souviens-toi, des leçons d'hier et d’aujourd’hui

Un précédent clindieu (clic sur le zoiseau) rappelait que notre cerveau, comme un ordinateur, dispose d'un disque dur connecté à un réseau neuronal qui enregistre les informations qu'il reçoit ; celui de notre mémoire

* Les 16 et 17 juillet 1942, 9 000 policiers et gendarmes français montrent aux autorités allemandes de quoi ils sont capables lors de la rafle du Vél d'Hiv. Durant l'Occupation, du simple gardien de la paix au préfet, nombreux sont les fonctionnaires français qui vont appliquer avec zèle la politique des Allemands, devançant même parfois leurs exigences.

Pour commencer : une petite fable qui n'affabule pas ...

Le rat des villes et le rat des champs revisité.

Ils ont été nombreux, ces gens des villes, fraichement débarqués,  qui ont acheté une maison à la campagne pour oublier le béton et  la cacophonie des cités ( et peut-être cet exode va-t-il s'amplifier avec le télé-travail) ... Mais ils avaient souvent de la nature  une idée très bucolique ..

Tout le monde cherche la paix jusqu'à ce qu'un conflit d'intérêt grippe la communication ou qu'une crise sanitaire rappelle combien une récolte locale "bio", à l'ancienne, est meilleure pour notre santé.

Quand ils ont découvert que son silence grouillait de vie et donc de bruits,  ils ont voulu faire taire  les coqs, les grenouilles, les cigales, respirer le bon air frais sans fragrances de crottin et chercher des noises aux paysans du coin...  


Cette injonction est répétée trop souvent  

dans la Bible pour ne pas être importante et garder

un oeil sur le passé ...




Se souvenir du passé est nécessaire à la mise  à jour de nos regards contemporains . Quand la moindre info fait le tour du monde en un clin d'oeil, comment les artisans de paix ont-ils le temps de l'accueillir et de la comprendre dans le cadre de la mondialisation

si nous ignorons notre propre Histoire et celle des autres pays  ?


Comme j'ai attendu, pour naître, que les américains débarquent en Normandie, j'ai l'habitude de dire, avec gratitude, que je suis une enfant de la Paix !  mais la vie m'a appris, comme disait Spinoza, que la paix n’est pas l’absence de guerre, c’est une vertu, un état d’esprit, une volonté de bienveillance, de confiance, de justice.

Se référer  à des traditions, à un patrimoine culturel. ce n'est pas resté figé sur le passé, mais bien plus un moyen de comprendre que l’on fait partie d’une longue histoire

L'Histoire  nous donne une meilleure connaissance de nous-mêmes (de l'homme ) c'est pourquoi cette discipline ne doit être ni négligée, ni disparaitre, parce que nos ancêtres ne seraient plus les Gaulois pour tous nos étudiants.

Nous sommes tous liés dans une Histoire commune, celle de l' Humanité

L'Evangile nous dit ;

Souviens-toi de Jésus-Christ, ressuscité d’entre les morts ...


La guéguerre du rat des villes avec le rat des champs  prête à rire, mais pas les agriculteurs souvent en grande difficulté financière ...


Comment ces derniers ne se sentiraient-ils pas menacés


par cette déferlante citadine alors qu'ils sont déjà pris dans la spirale de l'endettement...

S'adapter pour suivre les exigences de l'Union européenne ? ou déprimer ?...


Bénis l'Eternel  ô mon âme et n'oublie aucun de ses bienfaits  !


Souviens-toi ! Dieu pardonne !

Oublie tes erreurs mais  souviens-toi des leçons...

L'Histoire  ne doit pas seulement glorifier le passé mais être étudier de façon critique

pour étendre l' interdiction de toute commémoration à Hong Kong, dernier bastion à s'opposer à l'ingérence de Pékin.

Le bonheur en mode bouddhiste c'est :

Ne demeure pas dans le passé, ne rêve pas du futur, concentre ton esprit sur le moment présent

La troisième vague sera-t-elle celle des variants du covid ou la vague populiste qui secoue d’une façon récurrente la Vieille Europe quand elle flippe? (xénophobie et racisme déguisés en préférence national, anti-immigration, etc...)

La radicalisation progressive dans les paroles d’abord avant le passage à l’acte (mise au pas de la justice, mainmise sur les medias

rhétorique et politique discriminatoire…)

mais se mettre en stand by vaut seulement le temps d'une méditation ou d'une prière

car c'est lui  qui nous a inscrit dans l’histoire du Salut, qui n'est pas seulement celle du Christianisme, en attestant que Dieu a  tellement aimé les hommes qu'il a voulu, en lui, son Fils, (Jésus veut d'ailleurs dire Dieu sauve) vivre au milieu d'eux et leur apprendre que l’amour est victorieux du mal, de la souffrance et de la mort ... si nous aimons comme Lui.

Dieu nous a donné la faculté de mémoriser et une mémoire sélective qui nous permet d'oublier...  quand l'oubli est une protection face aux drames de la vie, le cerveau  fait exprès d'oublier jusqu'à ce tu sois prêt(e) à encaisser la réalité parce qu'aujourd'hui peut commencer seulement quand tu auras appris à laisser partir hier

Plus j’en ai appris sur les sacrifices de mes ancêtres, plus je leur en étais reconnaissant et moins j’étais agacé par la panne d’air conditionné ou la queue à l’épicerie. A.J. Jacobs

Apprendre du passé, nous conduit à apprendre à connaitre les autres,  à nous questionner sur nous-mêmes, sur nos propres traditions et accéder ainsi à une plus grande liberté intérieure.


La  sagesse nous  souffle :

On ne peut donner que deux choses à ses enfants : des racines et des ailes;

des racines pour savoir d'où l'on vient, et des ailes pour s'envoler vers l'avenir.


Retrouver l'album de photos familiales, ou  de vieilles vidéos,  c'est déjà remonter le temps et pour les grands parents  l'impression d’incarner pour leurs petits enfants un morceau de l’Histoire avec un grand H .  

Qu'on le veuille ou non, nos ancêtres ont laissé une empreinte dans nos vies ; l'atavisme  (mémoire génétique ou mémoire psychique ?) ferait de nous les porteurs de cet héritage, souvent inconsciemment.

Nos ancêtres les gaulois n'étaient pas retranchés derrière Astérix, dans un petit village isolé du reste du monde; la France n'est pas une île ! et même l'Angleterre, qui en est une, s'en est évadée pour construire l'empire britannique .


*(sélection des géniteurs pour les Lebensborn,  fabriques d'enfants de la race parfaite, blonds au yeux bleus, les autres étaient euthanasiés ; embrigadement d'une jeunesse endoctrinée dès la naissance, fanatisée, sacrifiée à la folie d'un megalo )

Dans le cas de crime contre l'Humanité, comme celui de la Shoah,  c'est aussi rappeler que l’antisémitisme n’est pas le fait d'un seul pays ou d'une seule époque mais chercher  ce qui l'a rendu possible, et réaliser que  ceux qui l’ont décidé ne sont pas toujours ceux qui l’ont exécuté.*

.

Les monstres sont bien souvent des gens ordinaires